/news/coronavirus

COVID-19: un virus en régression presque partout

Malmenée par les campagnes de vaccination et les mesures sanitaires draconiennes imposées dans les provinces du Centre et de l'Ouest, la pandémie de COVID-19 a continué de reculer sur pratiquement tous les fronts au Canada mardi.

• À lire aussi: 1386 nouveaux cas au Québec

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

À nouveau, le Québec a annoncé une chute du nombre de nouvelles infections avec l'annonce de 1386 cas, un nombre deux fois moindre qu'il y a deux semaines. En fait, il faut remonter aux 1177 contaminations annoncées le 1er décembre pour trouver un meilleur bilan.

Loin d'être en reste, l'Ontario a suivi la tendance en dévoilant son premier bilan sous les 2000 cas depuis la fin décembre. Cependant, les 1919 cas annoncés mardi s'expliqueraient par un «problème technique» du côté de la santé publique de Toronto, qui a annoncé un nombre anormalement faible de contaminations, soit 550, contre 815 lundi et 1035 dimanche.

Quoi qu'il en soit, ces données demeurent encourageantes dans ces deux provinces qui ont présentement en place les mesures sanitaires les plus fortes au pays, incluant un couvre-feu au Québec et un ordre de demeurer à la maison, sauf sorties essentielles, en Ontario.

La baisse des cas peine cependant à se traduire en avancées dans le réseau de la santé. Les deux provinces ont dévoilé d'importantes hausses du nombre de décès, soit 55 au Québec (+23) et 46 en Ontario (+22), en plus de voir le nombre de patients dans les hôpitaux continuer à grimper, particulièrement à l'ouest de la rivière des Outaouais, où le cap des 400 patients aux soins intensifs a été atteint pour une première fois.

Rappelons qu'un délai de quelques semaines existe entre les infections et leurs impacts sur le réseau de la santé. Le phénomène avait aussi été observé lors de la fin de la première vague, au cours de laquelle le nombre de décès était demeuré élevé, alors même que le nombre de cas diminuait sans cesse.

Relance

Les deux provinces centrales ne sont pas les seules à voir leurs efforts porter leurs fruits. Au Manitoba, le gouvernement a annoncé un certain relâchement des mesures sanitaires imposées depuis la mi-novembre, dans la foulée de l'annonce de 111 cas et 11 décès; un bilan quatre fois moindre qu'au pire moment de la seconde vague.

Notamment, des familles et amis pourront recommencer à se voir puisque les ménages pourront recevoir jusqu'à deux visiteurs à partir du 22 janvier. Diverses entreprises, comme les commerces de détail et les salons de coiffure, pourront aussi rouvrir leurs portes.

«Nous ne voulons pas faire un pas en avant, un pas en arrière. Nous voulons avoir une approche prudente pour pouvoir continuer à rouvrir et ne pas avoir à reculer», a expliqué le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Brent Roussin.

L'Alberta, avec 456 cas et 16 décès, a aussi vu son bilan continuer à diminuer.

La Colombie-Britannique, elle, a vu ses chiffres remonter par rapport à la veille avec l'annonce de 465 infections et 12 décès, mais ce bilan demeure inférieur à la moyenne des sept derniers jours.

À contre-courant

Dans l'Ouest, seule la Saskatchewan fait figure d'exception, elle qui est repassée au-dessus du cap des 300 cas avec l'annonce de 309 contaminations et six décès. La province suivait la tendance de ses voisines à la baisse depuis la mi-décembre, mais la pandémie y a depuis repris encore plus de vigueur qu'au début de la deuxième vague.

À l'autre extrémité du pays, le Nouveau-Brunswick peine aussi à contenir le virus, qui a infecté 31 personnes de plus, en plus de faire un nouveau décès. La province a, ainsi, passé le cap des 1000 cas, dont 40 % sont survenus depuis le début de l'année.

Afin d'améliorer la situation, le gouvernement a fera passer la moitié de la province en zone rouge dès minuit, ce qui inclura les villes de Moncton, Saint-Jean et Fredericton.

Le Canada a ajouté, mardi, 4683 cas et 147 décès à son bilan qui totalise désormais 719 749 cas et 18 266 décès.

La situation au Canada:

Québec: 245 734 cas (9142 décès)

Ontario: 242 277 cas (5479 décès)

Alberta: 117 767 cas (1463 décès)

Colombie-Britannique: 61 912 cas (1090 décès)

Manitoba: 27 740 cas (783 décès)

Saskatchewan: 20 871 cas (225 décès)

Nouvelle-Écosse: 1561 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 1004 cas (13 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 396 cas (4 décès)

Nunavut: 266 cas (1 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 110 cas

Yukon: 70 cas (1 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 28 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 719 749 cas (18 266 décès)