/news/currentevents

Déneigeur pris pour cible: «Je filais pas sur la coche, j’étais nerveux»

Éric Chauvette s’affairait à déneiger les rues de Saint-Calixte dans Lanaudière dans la nuit de samedi à dimanche lors qu’il a entendu un bruit et constaté un trou de balle dans la vitre de sa déneigeuse.

• À lire aussi: Un tireur vise un déneigeur de Saint-Calixte

«J’ouvre la porte, j’ai vu le trou en bas et je me sauve. J’ai vu un trou de balle et je suis parti», raconte l’homme toujours secoué par les événements à TVA Nouvelles.

«Je ne suis pas dans l’armée moi, je suis rien qu’un déneigeur. Je n’ai pas de veste antiballe non plus», lance-t-il.

M. Chauvette qui heureusement n’a pas été blessé soutient ne pas avoir d’ennemi et croit que le bruit de la machinerie à 2h35 du matin en plein quartier résidentiel a pu irriter quelqu’un. 

«Il faut que le monde prenne leur mal en patience. On veut faire notre travail le plus vite que l’on peut, mais il est tombé un pied de neige, ce n’est pas nous qui décidons ça», explique Éric Chauvette.

Quelques heures après les événements, l’homme ne se sentait pas bien. «Je ne filais pas sur la coche hier chez nous. J’étais nerveux un peu», fait-il savoir. 

La Ville de Saint-Calixte a expliqué, dans une publication sur sa page Facebook, que le véhicule et son conducteur se sont fait tirer dessus lors du déneigement de la route 335 à l'angle de la rue de l'Hôtel de Ville.

Une récompense de 1000 dollars pour obtenir des informations qui permettraient de retracer le tireur est offerte par la municipalité. 

Toute personne pouvant faire avancer l'enquête est priée de contacter le directeur général de Saint-Calixte, Mathieu-Charles LeBlanc, ou la Sûreté du Québec.