/regional/troisrivieres/mauricie

Diminution des cas actifs en Mauricie

Le nombre de cas actifs est en diminution en Mauricie et au Centre-du-Québec, alors qu’il y a désormais davantage de gens rétablis du virus que de nouveaux cas, une tendance observée depuis le 11 janvier dans la région.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: 1386 nouveaux cas au Québec

Le bilan régional a recensé 784 cas actifs sur le territoire mardi, une progression par rapport au début du mois de janvier, où la région faisait face à plus de 1000 cas actifs.

Les autorités de la santé ont tout de même rappelé qu’il fallait maintenir les efforts, le dernier mois ayant été très difficile sur le réseau de la santé.

Le mois de décembre a d’ailleurs été le mois le plus meurtrier de la deuxième vague avec 91 décès. 

Jusqu’à présent, 49 victimes ont été enregistrées pour le mois de janvier.

Les Sœurs de L’Assomption vaccinées

Les Sœurs de L’Assomption ont reçu le vaccin contre la COVID-19 pendant une campagne de vaccination de deux jours au pavillon Sainte-Marie de Nicolet.

Près de 80 religieuses ont reçu une première dose, dont la doyenne Sœur Thérèse Veilleux, âgée de 103 ans.

Si le Pavillon Sainte-Marie a réussi à tenir le virus loin de ses murs depuis le début de la pandémie, l’arrivée du vaccin est signe de soulagement après des mois d’efforts.

«Moi j’avais dit aux Sœurs la semaine dernière qu’on avait un cadeau du ciel. On l’accueillait avec beaucoup de joie. Les Sœurs étaient très contentes», a affirmé Sœur Louise Lamothe.

En moins d’un mois, presque tous les milieux de vie les plus vulnérables de la région ont reçu une première dose du vaccin, soit 27 CHSLD, deux milieux privés et une communauté religieuse. 

Jusqu’à présent, 202 proches aidants ont aussi été protégés.

Les autorités de la santé avaient aussi pour objectif de vacciner avec la même cadence le plus de travailleurs de la santé possible, en priorisant les 12 000 anges gardiens qui s’occupent de la clientèle vulnérable. 

Cette semaine, le bilan grimpera à 9 500 employés vaccinés, soit près de la moitié du réseau de la santé de la région.