/news/coronavirus

L'Argentine administre la deuxième dose du vaccin russe Spoutnik V

L'Argentine, un des premiers pays du monde à avoir utilisé le vaccin russe Spoutnik V, a commencé mardi à administrer la deuxième dose dans le cadre de sa campagne de vaccination contre le Covid-19, a annoncé le gouvernement.

«La campagne de vaccination se déroule dans les temps et comme prévu», a déclaré le ministre de la Santé, Ginés Gonzalez Garcia, qui a assisté au lancement du deuxième volet de vaccination à l'hôpital Posadas de Buenos Aires.

L'Argentine avait lancé sa campagne de vaccination le 29 décembre avec 300.000 doses du vaccin développé par le laboratoire russe Gamaleya, en ciblant en priorité le personnel de santé. Le vaccin avait été homologué en urgence par l'autorité nationale du médicament le 23 décembre, une première en Amérique latine.

Un deuxième lot de 300.000 doses est arrivé samedi à Buenos Aires depuis la Russie. Selon l'accord passé avec Moscou, le pays doit encore recevoir 19,4 millions de doses d'ici février, avec l'option d'en acheter encore 5 millions supplémentaires.

L'Argentine, pays de 44 millions d'habitants, a enregistré plus de 1,8 million de cas de Covid-19, dont 45.832 mortels.

Le pays sud-américain a également conclu un accord pour l'achat du vaccin anglo-suédois Oxford/AstraZeneca et participe au dispositif Covax de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Des négociations sont toujours en cours pour l'achat du vaccin germano-américain Pfizer-BioNTech.