/news/world

Les grandes dates du mandat de Donald Trump

De sa candidature en 2015 au passage de témoin prévu le 20 janvier, le mandat de Donald Trump aura été marqué par un essor économique effacé par la crise du coronavirus et par ses allégations non-prouvées de fraude lors de l'élection de 2020.

• À lire aussi: Dans une vidéo d’adieu, Melania Trump glisse que «la violence n’est jamais la solution»

• À lire aussi: Trump envisage une série de grâces pour sa dernière journée à la Maison-Blanche

• À lire aussi: Trump quitte la Maison-Blanche sur un dernier sondage défavorable

Retour sur les grandes dates de Donald Trump au pouvoir:

16 juin 2015: l'homme d'affaires et ex-animateur vedette de téléréalité annonce sa candidature à la présidentielle depuis la Trump Tower à New York.

7 octobre 2016: la diffusion de l'enregistrement d'une conversation privée datant de 2005 fait scandale. Donald Trump y assure que sa notoriété lui permet d'«attraper» les femmes par le sexe.

8 novembre 2016: il est élu à 70 ans le 45e président des États-Unis.

25 janvier 2017: lancement du projet de construction d'un mur anti-immigration à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

27 janvier 2017: décret interdisant l'entrée aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane.

1er juin 2017: annonce de la sortie des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat.

20 décembre 2017: adoption au Congrès de la plus grande baisse d'impôts depuis 31 ans.

15 juin 2018: Donald Trump déclare une guerre commerciale avec la Chine en imposant des droits de douanes de 25% sur 50 milliards de dollars d'importations.

Septembre 2019: le taux de chômage atteint un plus bas depuis 50 ans, à 3,5%.

6 décembre 2017: reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël malgré la réprobation internationale.

8 mai 2018: annonce du retrait des États-Unis de l'accord nucléaire international avec l'Iran.

30 juin 2019: Donald Trump devient le premier président des États-Unis à fouler le sol de la Corée du Nord, lors d'une rencontre avec Kim Jong Un.

27 octobre 2019: annonce de la mort du chef du groupe État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, lors d'une opération militaire américaine en Syrie.

3 janvier 2020: le puissant général iranien Qassem Soleimani est tué dans une frappe américaine à Bagdad.

20 juin 2018: face au tollé, il met fin à la pratique de séparation des enfants ayant traversé la frontière mexicaine avec leurs parents.

6 novembre 2018: lors des élections de mi-mandat, l'opposition démocrate reprend le contrôle de la Chambre des représentants. Le Sénat reste républicain.

12 août 2017: lors d'un rassemblement de l'extrême droite à Charlottesville (Virginie), un sympathisant néo-nazi lance sa voiture sur un groupe de contre-manifestants antiracistes, faisant un mort. Le président s'attire les critiques en disant qu'il y avait «des gens bien des deux côtés».

25 mai 2020: George Floyd, un homme noir de 46 ans, meurt à Minneapolis, asphyxié sous le genou d'un policier blanc. Un mouvement de colère jamais vu depuis les années 1960, contre le racisme et les brutalités policières, se propage à travers les États-Unis et dans le monde. Donald Trump dénonce des émeutiers qui veulent «détruire» l'Amérique.

17 mai 2017: Robert Mueller, ancien patron du FBI, est nommé procureur spécial dans l'enquête sur des soupçons de collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie.

18 avril 2019: publication du rapport Mueller qui ne met pas en évidence une collusion, sans toutefois exonérer M. Trump. Ses proches ont eu de nombreux contacts avec des intermédiaires russes et Moscou est intervenu dans la campagne en faveur du candidat républicain.

18 décembre 2019: Le milliardaire républicain est mis en accusation par la Chambre des représentants. On lui reproche d'avoir fait pression sur l'Ukraine en juillet pour que Kiev lance un enquête pour corruption contre Joe Biden.

5 février 2020: Donald Trump est acquitté au Sénat lors de son procès en destitution («impeachment») après un vote qui suit les lignes partisanes.

25 mars 2020: le Sénat approuve un plan d'aide «historique» de 2000 milliards de dollars pour une économie qui plonge dans sa plus grave crise depuis 1929, à cause de l'épidémie de coronavirus.

18 septembre 2020: la juge progressiste à la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg décède. Donald Trump nomme Amy Coney Barrett, qui devient la troisième juge nommée à la Cour suprême lors de son mandat, donnant une couleur résolument conservatrice au temple du Droit américain.

2 octobre 2020: testé positif à la COVID-19, il est admis dans un hôpital militaire pour trois nuits.

7 novembre 2020: les médias américains annoncent la défaite de Donald Trump face à Joe Biden, lors de l'élection présidentielle tenue quatre jours plus tôt.

6 janvier 2021: des partisans de Donald Trump prennent d'assaut le Congrès en pleine certification de la victoire de Joe Biden. Le bilan est lourd: cinq morts dont un policier du Capitole.

13 janvier 2021: Donald Trump devient le premier président des États unis à faire l'objet d'une deuxième procédure d'«impeachment», pour avoir «incité à l'insurrection» lors des violences du 6 janvier.