/news/coronavirus

L’optimisme concernant la fin de la pandémie s’effrite

Sad woman looking out of the window

Photo Adobe Stock

L’espoir d’un été sans COVID-19 s’amenuise chez les Canadiens selon un sondage dévoilé lundi.

Environ 47 % des répondants ne croient pas que la pandémie sera enrayée pour la saison estivale, ce qui est bien moins que les 58 % enregistrés à la mi-décembre selon ce coup de sonde national d’Ipsos pour le réseau Global.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Néanmoins, les deux tiers des personnes interrogées estiment que la crise sera résorbée d’ici la fin de l’année et 79 % croient que les vaccins voient limiter la propagation.

Les Québécois sont parmi les moins optimistes au pays, puisque seulement 42 % jugent pouvoir passer un été sans COVID-19. Seuls les Albertains sont plus pessimistes à 38 %. Les répondants de la Saskatchewan et du Manitoba sont les plus confiants à 56 %.

Mais en ce qui concerne l’endiguement de la pandémie d’ici la fin de l’année, les Québécois sont ceux qui y croient le moins au pays, car seulement 59 % jugent que ce sera le cas. C’est moins que les Albertains à 63 %. Et bien inférieur aux gens sondés de Saskatchewan et du Manitoba dont 72 % estiment que la pandémie sera maitrisée d’ici la fin de 2021. Il s'agit du niveau d'optimiste le plus élevé au pays.

Ce sondage en ligne a été réalisé le 5 et 6 janvier dernier auprès de 1000 Canadiens auprès d’un panel d’Ipsos.