/finance/homepage

Une PME québécoise sur trois va manquer de liquidités avant l’été

Money from Canada: Canadian Dollars. Bills spread and variation of amounts.

Vergani Fotografia - stock.adobe.com

Les PME québécoises ont été frappées de plein fouet par la pandémie de COVID-19 et les répercussions continuent de se faire ressentir, alors que près du tiers des dirigeants ont affirmé que leur entreprise manquera de liquidités d’ici juin, selon un récent sondage. 

Deux entrepreneurs sur cinq ont également reconnu que leur entreprise était déjà en difficulté avant la mise en place des restrictions économiques lors de la deuxième vague, a indiqué le sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) publié mardi.

Une grande majorité (88 %) des dirigeants sondés ont alors réclamé l’appui du gouvernement Legault dans cette situation.

Ces derniers ont ainsi exigé la poursuite de la réduction du fardeau administratif (61 %), mais aussi l’offre de programmes misant sur les subventions plutôt que sur les prêts (60 %).

Près de 57 % des entrepreneurs interrogés ont aussi souhaité que toutes les petites entreprises soient imposées au même taux réduit.

«La situation est toujours aussi préoccupante et l’appui des gouvernements est toujours aussi nécessaire. Quand on considère que la majorité des entreprises de toutes les régions sont petites, il est d’autant plus stratégique pour le gouvernement de s’assurer que les mesures destinées à la relance les mettent à l’avant-plan», a fait savoir par communiqué le vice-président de la FCEI pour le Québec, François Vincent.

Une pétition a été mise en place mardi par la FCEI pour appuyer l’instauration de ces mesures.

Le sondage en ligne a été réalisé auprès de 1077 membres de la FCEI du Québec entre le 20 novembre et le 11 décembre 2020.