/news/coronavirus

Arriver à l’école avec le masque de la veille

masque protection portéger virus contamination chirurgical

shocky - stock.adobe.com

Des élèves qui doivent arriver avec le masque porté la veille, d’autres qui reçoivent un paquet pour toute la semaine ; la distribution des masques de procédure aux jeunes du secondaire varie grandement d’une école à l’autre.

« Ce sont les écoles qui font n’importe quoi, ou on leur a conseillé de faire n’importe quoi ? » s’indigne une mère de l’ouest de Montréal. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Depuis lundi, les élèves du secondaire doivent porter un masque de procédure, considéré comme une meilleure protection que le couvre-visage artisanal. Chaque établissement doit fournir deux masques par jour. 

Jean-François 
Roberge.
Ministre

Capture d'écran, TVA Nouvelles

Jean-François Roberge. Ministre

Or, la logistique revient souvent aux directions. Les consignes peuvent donc varier.

À certains endroits, les élèves reçoivent un paquet de masques pour toute la semaine. 

Ailleurs, la distribution se fait chaque jour, soit le matin ou le midi. 

À d’autres endroits, on demande aux élèves de ne pas jeter le masque qu’ils ont porté dans l’après-midi afin qu’ils puissent le reporter lorsqu’ils prendront l’autobus le lendemain en attendant d’en recevoir de nouveaux.

« Nous suggérons de conserver le masque de l’après-midi de manière sécuritaire après chaque journée, et ce, afin de le porter le lendemain matin, au moment de se rendre à l’école », indique-t-on dans une note envoyée aux parents d’une école de l’ouest de la métropole.

Les élèves doivent pourtant « porter un masque de procédure propre lorsqu’ils débutent leur journée », indique Annie Bourassa du Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys. Elle précise que chaque direction d’école est responsable de la logistique. 

Même dans l’autobus  

« On va laisser aux écoles de dire à quel moment précis changer de masque, mais l’idée c’est de couper la journée en deux », a expliqué le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge sur les ondes de QUB Radio mardi. 

« Même dans l’autobus, en se rendant à l’école, on doit porter le masque de procédure. [...] Ça peut être celui tout neuf qu’on déballe chez soi le matin, ou celui reçu mardi en fin de journée et qu’on a porté très peu de temps », a indiqué M. Roberge.