/news/coronavirus

Des employés de la santé malades continuent de travailler

Craignant de ne pas être payés s’ils s’absentent, certains employés malades du réseau de la santé défient les règles de la santé publique et entrent quand même au travail.

La direction des ressources humaines du CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal assiste présentement à une recrudescence du nombre de cas positifs à la COVID chez des membres du personnel. 

Dans une note interne, elle se dit préoccupée de constater que lorsque le service de prévention et de la promotion de la santé procède à une enquête auprès de certains employés, ceux-ci confirment qu'ils avaient des symptômes relatifs à la COVID et qu'ils se sont tout de même présentés au travail. 

«Il y a quelques cas, effectivement, qui ont été relevés. Mais je vous dirais que c'est ça, vraiment des cas qui sont isolés» indique Bruno Montigny, directeur adjoint des ressources humaines du CIUSSS, qui n’a pas été en mesure de préciser combien il y en a. 

Par contre, M. Montigny cite comme exemple un cas dans les hôpitaux où des des gens ont fait valoir qu'ils n'avaient pas de banque maladie. Normalement, un employé en attente d'un résultat d'un test de dépistage est payé. Et s'il est déclaré positif, un processus s'enclenche. 

«Là, on a déterminé si on va devoir traiter cet employé en CNESST ou en assurance salaire et si on se trouve du côté de l'assurance salaire, c'est là que la question des journées de maladie peut se poser, puisque comme tous régimes d'assurance, il y a un délai de carence», explique Bruno Montigny.

Ce dernier implore les employés qui craignent de ne pas être payés de ne pas rentrer au travail s’ils sont malades et de plutôt contacter les gestionnaires.

«On tient vraiment à s'assurer que les aspects monétaires ne deviennent pas un frein au dépistage. Pour nous, c'est primordial», dit-il.

Du côté du syndicat CSN du CIUSSS, on affirme ne pas être au courant si des employés se sont présentés au travail avec la COVID. 

Ailleurs dans le réseau de la santé, d’autres CISSS et CIUSSS indiquent que des cas semblables n'ont pas été signalés. 

Au CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal, 97 des 14 000 employés sont en arrêt de travail parce qu'ils ont été infectés,120 sont en isolement.

Quatre-vingt-sept patients sont aussi contaminés dans trois hôpitaux, alors que 38 résidents de 11 CHSLD publics sont dans la même situation.