/regional/montreal/montreal

Exemption pour les itinérants: Valérie Plante déçue du rejet de François Legault

GEN-REM-MONTREAL

JOSIE DESMARAIS

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a vivement exprimé sa déception mercredi matin face au rejet du premier ministre Legault de l’idée d’exempter les itinérants de l’application des règles en lien avec le couvre-feu.

«Il faut comprendre que si on mettait dans les règlements le fait qu’un itinérant ne peut pas recevoir de contravention, n’importe qui pourrait dire "moi, je suis un itinérant, donc vous n'avez pas le droit de me donner une contravention"», a déclaré François Legault en point de presse mardi. 

Dans le cadre de la séance hebdomadaire du comité exécutif de la Ville de Montréal, la mairesse de Montréal Valérie Plante a indiqué qu’elle allait maintenir la pression pour obtenir cette fameuse exemption. Le couvre-feu, selon elle, ne fait qu’augmenter le sentiment d’insécurité chez cette clientèle.

«Je m’en désole, parce que le message que l’on doit envoyer à tout le monde, c’est d’éviter d’augmenter ce sentiment d’insécurité auprès des plus fragiles.

Nous allons continuer à pousser pour obtenir cette exemption. On va demander aux policiers de continuer de maintenir leur discernement et leur approche humaine», a déclaré Valérie Plante.

Elle est également revenue sur la mort de Raphaël André, 51 ans, un Innu retrouvé mort le weekend dernier dans une toilette chimique de l’avenue du Parc, angle de la rue Milton.

«Le fait qu’il soit décédé à l’extérieur dans une toilette montre la détresse de plusieurs personnes en situation d’itinérance. On doit prendre acte et trouver toujours plus de solutions. Depuis le début de la pandémie, notre administration a pris ce dossier au sérieux, les organismes font un travail exceptionnel dans des conditions très difficiles et un nombre jamais vu de lits ont été rendus disponibles. Le couvre-feu ajoute une pression importante sur cette population qui n’a pas de toit, les refuges débordent, ça rajoute du stress aux travailleurs et travailleuses de premières lignes, les policiers font preuve de beaucoup de jugement, plus de 400 personnes ont été accompagnées vers des ressources», a-t-elle ajouté. 

Dans la même catégorie