/news/coronavirus

100 experts recommandent à Ottawa d’interdire les vols non essentiels

DOSSIER - VOYAGEURS DE RETOUR AU PAYS

Photo Martin Alarie

Cent experts recommandent au premier ministre Justin Trudeau d’interdire les vols non essentiels au Canada alors que des variants de la maladie à coronavirus, beaucoup plus contagieux, menace de se répandre à travers le pays.

• À lire aussi: Legault encourage Ottawa à imposer une quarantaine à l’hôtel

• À lire aussi: Ottawa songe à bannir les vols non essentiels vers l'étranger

• À lire aussi: Legault demande à Ottawa d’interdire tous les vols internationaux non essentiels

Jeudi soir, ces épidémiologistes, virologistes, médecins, chercheurs scientifiques et professionnels des soins de santé ont exhorté Ottawa d’agir rapidement, les risques de propagation de nouvelles mutations étant importants.

«Les variants inquiétants constituent un danger clair et actuel pour la sécurité sanitaire et le bien-être économique du Canada», écrit-on dans le nouveau rapport «Protéger les Canadiens contre l'importation de variants inquiétants», signé par ces experts et produit par le COVID Strategic Choices Group.

«Les protocoles actuels relatifs aux voyages et aux frontières n'ont pas empêché l'importation de ces nouveaux variants au Canada. Tout retard à réduire considérablement le risque d'importation pourrait être dévastateur», ont-ils ajouté dans un communiqué, jeudi soir, alors que les premiers ministres du pays tenaient leur désormais traditionnel appel hebdomadaire.

Ces fins observateurs de la pandémie ont rappelé que 76 % des Canadiens souhaitent que l’on restreigne les voyages internationaux, selon un récent sondage mené par Léger.

Mardi, François Legault a pressé Justin Trudeau d’interdire les vols internationaux non essentiels pour éviter que les Québécois continuent de partir vers des destinations soleil et alors que la semaine de relâche approche.

«Je continue à ne pas comprendre qu’une personne décide d’aller à Punta Cana ou à Cancún dans un tout-inclus avec la situation qu’on vit au Québec!» a-t-il dit en conférence de presse.

Dépistage et quarantaine obligatoire surveillée

Les 100 experts suggèrent de plus au gouvernement Trudeau de soumettre les voyageurs à un dépistage immédiat à leur arrivée, puis à deux autres, soit après cinq et dix jours respectivement.

Les signataires veulent de plus qu’Ottawa renforce les mesures de quarantaine et opte même pour la quarantaine obligatoire dans des hôtels désignés et surveillés. Ils rappellent que des pays comme Taïwan, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ont réussi à barrer la route aux variants du SRAS-CoV-2, le virus causant la COVID-19, en contrôlant leurs frontières de façon serrée.

Enfin, ils recommandent que les 200 000 à 300 000 camionneurs ainsi que les 25 000 à 50 000 travailleurs essentiels effectuant des passages transfrontaliers entre le Canada et les États-Unis soient vaccinés rapidement.

Le COVID Strategic Choices Group a également publié le rapport «Créer le Bouclier canadien».

«Le Bouclier canadien débute aux frontières, a dit Robert Greenhill, cofondateur du COVID Strategic Choices Group. Si des contrôles insuffisants aux frontières permettent à des mutations dangereuses de la COVID d'entrer au Canada, on risque de mettre en péril tout le travail difficile et les sacrifices de millions de Canadiens. Ce pourrait prendre les allures d'une toute nouvelle pandémie.»

Dans la même catégorie