/finance/homepage

Martine Desjardins devient directrice générale de la FPJQ

Sébastien St-Jean / Agence QMI

Révélée au grand public pendant la grève étudiante de 2012, l’ancienne présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec Martine Desjardins a été nommée jeudi directrice générale de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ).

Mme Desjardins, 39 ans, entrera en poste de façon graduelle à compter du 1er février, a-t-on précisé par communiqué.

Depuis cinq ans, elle était directrice générale du Mouvement national des Québécois.

Elle a par ailleurs été candidate pour le Parti québécois en 2014 dans Groulx, élection qu’elle a perdue. Elle a aussi signé des chroniques dans «Le Journal de Montréal».

«C’est un honneur de venir travailler à la FPJQ avec un conseil d’administration dynamique et une équipe renouvelée. Les défis sont grands et je suis persuadée que nous pourrons atteindre et dépasser les attentes et les objectifs fixés par les membres. Au plaisir de discuter avec vous de vos priorités», a affirmé Mme Desjardins.

«Son sens de l’engagement, elle le mettra désormais au service de la liberté de presse et du journalisme. Les journalistes pourront compter sur elle», a mentionné Claude Robillard, directeur général par intérim de la FPJQ.

Longtemps directeur général de la FPJQ, M. Robillard avait repris du service après la démission, en septembre dernier, de la directrice générale Catherine Lafrance, en poste depuis trois ans. Un rapport de l’Institut sur la gouvernance d’organisations publiques et privées (IGOPP) avait notamment pointé du doigt la gouvernance de la FPJQ.