/regional/montreal

Montréal: plus de 50 700 constats d'infraction donnés à des itinérants de 2012 à 2019

Photo Agence QMI, Erik Peters

Plus de 50 700 constats d’infraction ont été donnés à Montréal, entre 2012 et 2019, à des personnes en situation d'itinérance.

Ces constats ont été analysés par cinq chercheuses, en collaboration avec des organismes du milieu communautaire.

Ainsi, on apprend que les itinérants autochtones seraient davantage ciblés par les policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), selon un rapport mis en ligne par le Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM).

La compilation des constats d’infraction témoigne d'une «aggravation de la situation en regard du profilage social exercé par le SPVM», peut-on lire dans le rapport. En effet, cinq fois plus de constats d’infraction ont été donnés à des itinérants autochtones au cours des dernières années. Il y en a eu 135 en 2012 et 547 en 2018.

Un peu moins du deux tiers (65 %) des 50 700 constats d'infraction ont été distribués par des agents du SPVM et le tiers (35 %) par des agents de la Société de transport de Montréal (STM), durant la même période de temps.

La STM souhaite prendre connaissance du rapport avant d'émettre tout commentaire. TVA Nouvelles n'a pas été en mesure de joindre le SPVM.