/regional/estduquebec/basstlaurent

Transformé après avoir perdu 470 livres

Près de six ans après avoir rencontré un médecin qui lui recommandait de perdre du poids, un jeune homme de Saint-Alexandre-de-Kamouraska est passé de 700 à environ 230 livres. 

En 2015, un médecin avait fortement recommandé à Jonathan Beaulieu de reprendre sa vie en main s’il voulait vivre, alors qu’il pesait 700 livres. 

Depuis, le jeune homme a poursuivi sa perte de poids et fait aujourd’hui osciller la balance à 230 livres, soit 20 de moins que son objectif de départ. 

«Je suis une toute nouvelle personne. C’est tout un changement. Je ne suis plus le même Jonathan que j’étais avant», lance le jeune homme de 28 ans. 

Il a partagé une photo cette semaine sur Facebook qui démontre sa métamorphose, alors que 470 livres de différence séparent les deux photos. 

Il n’a pas seulement changé physiquement, mais plusieurs aspects de sa vie personnelle sont bien différents. Le jeune homme s’est notamment fiancé à Noël et a acheté sa première maison l’année dernière. Il réalise aujourd’hui de simples gestes du quotidien qui paraissaient autrefois inatteignables.

«Je ne me fais plus donner de contraventions, parce que je n’étais pas capable d’attacher ma ceinture. Je travaille de 40 à 50 heures par semaine. Je suis capable de faire des activités avec des amis et je m’entraîne beaucoup. Je suis moins gêné en ayant plus confiance en moi, je suis moins gêné d’aller parler aux gens», dit-il. 

Même si son club de boxe a dû cesser temporairement ses activités en raison du passage de la région en zone rouge, Jonathan Beaulieu poursuit ses entraînements de boxe dans le sous-sol de sa résidence.

La pandémie et la fermeture de son club de boxe auraient pu affecter sa motivation à s’entraîner et à bien manger, mais c’est tout le contraire qui se produit.

«Je pense que j’ai perdu 30 livres depuis le début de la pandémie. Je pesais 260 livres il n’y pas si longtemps, mais là je suis tanné d’en perdre, parce qu’il faut que j’arrête de perdre du poids pour pouvoir me faire opérer pour qu’on m’enlève mon surplus de peau», ajoute Jonathan. 

Il est dans l’attente d’une chirurgie pour retirer l’excédent de peau qui lui ajoute de 20 à 30 livres.