/regional/montreal/montreal

Transport en commun: Montréal craint que plusieurs secteurs soient encore mal desservis dans 10 ans

bloc situation autobus stm hiver

Photo d'archives, Agence QMI

La Ville de Montréal a identifié huit secteurs qui seront encore mal desservis par le transport en commun dans 10 ans si l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) ne modifie pas son plan de match.

C'est notamment le cas du futur quartier Namur-Hippodrome, de l'axe des boulevards Roi-René/Ray-Lawson/Armand-Bombardier dans l'est de Montréal ou encore du boulevard Cavendish, entre la rue Saint-Jacques et le boulevard Côte-Vertu.

Ces secteurs sont identifiés par la Ville dans le mémoire qu'elle présentera jeudi soir aux séances d'audition sur le Plan stratégique de développement du transport collectif dans le grand Montréal, élaboré par l'ARTM.

Ces axes sont pratiquement absents des projets d'étude présentés l’automne dernier dans le plan de l'ARTM, selon le mémoire.

Partage de données   

Au fil des dernières années, la Ville de Montréal a développé une expertise dans la collecte de données sur la mobilité, ce qui lui a permis d'identifier les secteurs où les besoins de mobilité sont criants et qui resteront mal desservis si le plan va de l'avant tel quel, a expliqué Éric Alan Caldwell, élu responsable de l’urbanisme et de la mobilité à Montréal.

L'ARTM doit davantage communiquer avec les municipalités pour que ses plans répondent réellement aux besoins de la population, selon M. Caldwell.

«On ne peut pas atteindre nos objectifs en pensant gérer les projets à la pièce», a-t-il fait valoir.

«Le partage des données est un aspect très important, ça peut être très contributif dans la planification du transport collectif afin que l'ARTM arrive avec une planification de l'offre basée sur des données objectives et scientifiques, plutôt qu'une planification à la pièce», a poursuivi l'élu.

Des informations colligées par la Ville pourraient notamment aider l'ARTM à mieux définir les endroits où doit être priorisé le développement du transport en commun à Montréal, selon lui.

Hausse de 60 % de l'offre   

Même si Montréal appuie l'initiative de l'ARTM qui souhaite une hausse de 60 % de l'offre de service en transport collectif dans la métropole d’ici 2030, la Ville rappelle que «des travaux menant à une compréhension commune des rôles et compétences de chacun seront nécessaires (pour mener à bien les projets)».

En d'autres termes, l'organisme qui planifie, développe et élabore l'offre de transport collectif dans le Grand Montréal ne peut travailler seul.

Accélérer les projets   

Dans son mémoire de 22 pages, la Ville de Montréal presse aussi l'ARTM d'accélérer les projets qui sont déjà à l'étude comme le prolongement de la branche ouest de la ligne orange du métro jusqu'à Bois-Franc, dans l'arrondissement Saint-Laurent.

La mise en place de la nouvelle ligne de bus 445 Express Papineau par la Société de transport de Montréal (STM) en 2019 a permis de désengorger une partie de la ligne orange du métro entre les stations Berri-UQAM et Beaubien. Toutefois, l'initiative se veut temporaire en attendant l'arrivée d'un mode de transport lourd comme un tramway ou le prolongement du métro.

«L'offre de service a progressé, mais on n'a pas les infrastructures nécessaires pour accueillir tous ces gens», a souligné M. Caldwell.

La Ville de Montréal souhaite que les axes suivants soient étudiés pour le développement d'un réseau de transport collectif structurant :

- Cavendish : de la rue Saint-Jacques au boulevard Côte-Vertu incluant la connexion à Jean-Talon Ouest;

- Henri-Bourassa : de l’autoroute 15 au boulevard Lacordaire;

- Parc : de la rue Sauvé au boulevard René-Lévesque;

- Côte-des-Neiges : du boulevard René-Lévesque au boulevard Cavendish (secteur Namur-De La Savane);

- Newman : du métro Angrignon à l’avenue Dollard;

- Fleet / Van Horne / Rosemont / Beaubien : du boulevard Cavendish jusqu’au boulevard Saint-Michel;

- Sauvé - Côte-Vertu : dans un premier temps,entre les deux stations de métro et à terme entre l’est de l’aéroport et le SRB Pie-IX;

- Roi-René / Ray-Lawson / Armand-Bombardier: de Sherbrooke à Perras et prolongement au sud jusqu’à Notre-Dame