/finance/homepage

Air Canada: Sunwing approuve le rachat de Transat

Dans sa quête pour mettre la main sur Transat, Air Canada peut désormais compter sur un appui inespéré: le dirigeant de sa rivale Sunwing.

• À lire aussi: Vente d'Air Transat: le Bloc fait pression sur la Commission européenne

• À lire aussi: WestJet s'oppose à la vente de Transat à Air Canada

En entrevue au «Globe and Mail», Stephen Hunter a déclaré que cette transaction permettrait au transporteur national de mieux résister à la concurrence de plus en plus féroce des compagnies aériennes étrangères.

Le chef de la direction du Sunwing a rappelé que les Air France et les Lufthansa de ce monde avaient bénéficié de généreuses aides financières de leur gouvernement national durant la crise de la COVID-19.

Or, selon lui, ces subventions pourraient leur permettre de gagner des parts de marché au pays, alors que les transporteurs canadiens doivent se serrer la ceinture à cause de la pandémie.

«Notre principale crainte, ce dont nous devons nous méfier, est que tous les transporteurs européens et internationaux arrivent et prennent des parts de marché aux compagnies aériennes canadiennes. Et [cette transaction] serait une façon de les défendre», a insisté le dirigeant de l’entreprise torontoise.

Sunwing offre des vols en direction des destinations soleil, ce qui en fait l’un des principaux concurrents de Transat, qui est toutefois davantage présent sur le marché européen.

Ce fleuron québécois, quatrième transporteur en importance du pays, est dans la mire d’Air Canada depuis un bon moment.

Le rachat de la compagnie avait déjà été approuvé par les actionnaires de Transat en 2019, mais l’offre a depuis été considérablement revue à la baisse à cause de la crise qui afflige le secteur aérien depuis le début de la pandémie.

Le principal transporteur canadien compte maintenant acquérir Transat pour 5 $ par action, alors que la première entente proposait 18 $ l’action.

Pour devenir réalité, la nouvelle offre doit encore recevoir l’autorisation des organismes de réglementation au Canada et en Europe.

Si le dirigeant Sunwing a indiqué vendredi qu’il ne s’y opposerait pas, celui de WestJet a affiché cette semaine son désaccord.

La compagnie albertaine est d’avis que sa survie serait menacée si Air Canada avalait de Transat.