/news/culture

Coco Chanel, un esprit libre

L’histoire n’a pas oublié la célèbre couturière, qui s’est éteinte dans sa chambre toute blanche du Ritz Paris, le 10 janvier 1971. Cinquante ans après sa mort, le style qu’elle a créé semble plus actuel que jamais, et les péripéties de sa vie privée inspirent toujours les écrivains et les cinéastes. Zoom sur une icône.

Rien ne prédispose la petite Gabrielle Chanel aux hautes sphères de la société. Née le 19 août 1883 à Saumur, en France, cette fille de marchand est placée à l’orphelinat à l’âge de 12 ans, après la mort de sa mère. De ce paternel qu’elle a peu connu, mais qu’elle aime décrire comme un aventurier parti chercher fortune en Amérique, la jeune fille ne conserve qu’un surnom affectueux: Coco.

Une adolescence austère passée sous l’égide des religieuses contribue à forger sa personnalité singulière. Anticonformiste, rebelle, dotée d’une volonté inébranlable, la Gabrielle de 18 ans qui apprend le métier de couturière auprès de sa tante voit déjà grand.

AFP

Le chic à la française

Après avoir confectionné et porté ses propres créations pendant quelques années, la couturière emprunte de l’argent à un ami pour ouvrir un salon de modiste à Paris; Chanel Modes a désormais pignon sur rue au 31, rue Cambon. Le Tout-Paris s’arrache bientôt ses créations, à la fois simples et sophistiquées. Coco s’improvise styliste et ouvre des boutiques à Deauville et à Biarritz, où les riches vacancières courent faire le plein de vêtements au look intemporel.

En 1918, elle emploie 300 ouvrières qui lui permettent de fournir à la tâche... et de rembourser son prêt. Lancement d’un parfum emblématique, création d’un atelier de joaillerie... Celle qu’on appelle maintenant Coco est prête à conquérir l’industrie de la mode.

Chanel no 5

Entre l’ombre et la lumière

Dans l’entre-deux-guerres, Coco Chanel élargit ses horizons. Son amitié avec la pianiste Misia Sert l’amène à frayer avec le gratin de la colonie artistique et elle soutient financièrement le compositeur Igor Stravinsky et le chorégraphe Serge Diaghilev. Ses relations privilégiées avec certains dirigeants politiques, dont Winston Churchill, s’avèrent une arme à double tranchant pendant la Seconde Guerre mondiale.

La couturière, révoltée par l’occupation de Paris par les troupes allemandes, ferme sa maison de couture en 1940. De 1941 à 1944, elle habite une suite du Ritz avec son amant, Hans Günther von Dincklage, agent nazi et espion pour le compte des Allemands. Des documents historiques démontrent que Chanel a œuvré à titre d’espionne, tentant même d’organiser une trêve entre l’Allemagne et le Royaume-Uni.

À la fin de la guerre, elle s’en tire à bon compte en évitant un procès, mais choisit tout de même de s’exiler en Suisse. On chuchote que Churchill serait intervenu en sa faveur...

AFP

Un dernier tour de piste

Gabrielle a 71 ans quand elle rentre d’exil, en 1954. Pas question toutefois de prendre sa retraite: sa longue absence a précipité un retour au corset qu’elle rêve déjà d’enrayer.

Aux silhouettes cintrées du New Look de Christian Dior, elle oppose son célèbre tailleur en tweed. «Je ne suis pas à la mode, puisque la mode, c’est moi!» affirme-t-elle quand on l’accuse de ne pas céder aux tendances.

Fidèle à elle-même, la couturière le sera jusqu’à la toute fin. Découragée par les changements qui bousculent la société, elle se réfugie dans le travail et se montre plus exigeante que jamais envers ses employés.

Le 10 janvier 1971, elle meurt seule à l’âge de 87 ans, dans une chambre monacale au goût impeccable.

Les hommes de sa vie

Étienne Balsan

Après avoir fait la rencontre de Gabrielle dans un bistro alors qu’il sert comme officier, ce richissime cavalier l’introduit au sein de la bonne société parisienne... et lui présente celui qui deviendra son grand amour.

Boy Capel

Le coup de foudre est immédiat entre l’homme d’affaires et la couturière. Leur relation, qui résiste au mariage de monsieur avec une aristocrate anglaise, prend tragiquement fin quand Capel meurt dans un accident de voiture.

Dimitri Pavlovitch de Russie

Coco intègre une touche russe à ses créations au contact de ce grand-duc, avec qui elle entame une liaison en 1920. C’est aussi grâce à lui qu’elle rencontre Ernest Beaux, ancien parfumeur de la cour du tsar et futur créateur de Chanel No 5.

Igor Stravinsky

À la fois maîtresse et mécène du compositeur russe, Coco se console de la mort de Capel en sa compagnie. Elle pousse même l’audace jusqu’à héberger son amant, avec femme et enfants, dans sa maison de campagne.

Hugh Grosvenor

Cet aristocrate britannique, duc de Westminster, s’éprend de Gabrielle au milieu des années 1920. Leur histoire d’amour dure cinq ans. On raconte qu’il lui envoyait des coffres emplis de bijoux et de pierres précieuses...

Paul Iribe

Décorateur et illustrateur de talent, ce précurseur du mouvement Art déco s’apprête à convoler avec Coco quand il est victime d’une embolie fatale, le 21 septembre 1935. C’en est trop pour la couturière, qui ne connaîtra pas d’autre histoire d’amour significative.

Un style unique

Dès ses débuts dans l’industrie de la mode, Coco Chanel impose un style bien à elle. Elle conçoit des vêtements pratiques et confortables et libère les femmes des tailles cintrées et des corsets. Les jupes raccourcissent et les étoffes encombrantes sont mises au rancart. À l’image de son époque, la femme Chanel est toujours en mouvement.

La Marinière

En 1917, Coco s’inspire du style marin pour concevoir une collection qui séduit la haute bourgeoisie.

Le sac 2.55

Créé en février 1955, d’où son nom, il s’adapte à toutes les tenues et se porte à l’épaule, à la main ou en bandoulière.

Le parfum Chanel No5

C’est grâce à ce jus exquis, lancé en 1921, que Chanel transforme sa maison de couture en empire.

La petite robe noire

Autrefois réservée aux périodes de deuil, elle devient incontournable quand Chanel l’intègre à ses collections.

Le tailleur en tweed

Classique et parfaitement coupé, il lui est inspiré par ses expéditions en Écosse avec le duc de Westminster.

Elle a dit...

«Prenez mes idées, j’en aurai d’autres...»

«Le parfum annonce l’arrivée d’une femme et prolonge son départ.»

«Le luxe doit être confortable, autrement ce n’est pas du luxe.»

«Pour être irremplaçable, il faut chercher à être différent.»

«Je ne bois du champagne qu’à deux occasions: quand je suis amoureuse, et quand je ne le suis pas.»