/news/coronavirus

Le fédéral envisage la quarantaine obligatoire à l'hôtel

Ottawa envisage d’imposer la quarantaine obligatoire à l'hôtel aux frais des voyageurs qui rentrent au pays, comme le suggère le gouvernement québécois de François Legault.

• À lire aussi: Les transporteurs veulent vous voir dans le Sud
• À lire aussi: Quarantaine obligatoire: visite surprise des policiers chez un voyageur récalcitrant

«C’est une possibilité qu’on est en train de regarder», a dit le premier ministre Justin Trudeau vendredi en précisant qu’il s’agit d’une option parmi d'autres étudiées.

Il a ajouté que plus de détails sont à venir dans les prochains jours sur d’éventuelles mesures «encore plus strictes» pour dissuader les Canadiens de faire des voyages non essentiels malgré la pandémie.

«Quand il est question de sécurité, on n'exclut aucune possibilité», a martelé M. Trudeau après avoir abordé la question, jeudi soir, avec ses homologues provinciaux et territoriaux.

Le premier ministre Legault souhaite qu’Ottawa interdise les vols internationaux pour des voyages non essentiels, mais il estime qu’un isolement surveillé de 14 jours à l’hôtel pour ceux qui rentrent au pays serait une bonne solution de rechange. Pareille mesure est en vigueur en Nouvelle-Zélande.

Le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, a donné quelques indices quant aux différentes avenues qu'Ottawa songe prendre.

«Nous regardons plusieurs mesures qui peuvent inclure des restrictions supplémentaires de voyages internationaux, des mesures en plus pour la recherche de contacts, pour la quarantaine», a-t-il dit vendredi.

Il a aussi mentionné que des discussions ont cours avec la nouvelle administration américaine de Joe Biden pour créer une «symétrie» dans les contrôles qui sont exercés de part et d’autre de la frontière.

De nouvelles mesures qui s'arriment pourraient donc venir.

Jeudi, le président Biden a déjà annoncé que toute personne arrivant par avion aux États-Unis depuis un autre pays devrait se faire tester avant de partir.

C'est déjà le cas pour les personnes qui rentrent au Canada. Depuis le 7 janvier, les voyageurs doivent avoir en main un résultat négatif de COVID-19 avant de prendre leur vol de retour.

L’isolement de 14 jours est aussi obligatoire depuis la fin mars en vertu de la Loi sur la mise en quarantaine, qui prévoit de lourdes sanctions pour les contrevenants.

Plusieurs dénoncent toutefois un manque de suivi pour s'assurer que les personnes revenues au pays respectent bel et bien les règles.

À la connaissance de l'Agence de santé publique du Canada (ASPC), seulement 127 contraventions avaient été données par les forces de l’ordre en date du 13 janvier et huit constats d'infraction punissables par procédure sommaire.

L’agence a toutefois précisé que ces données peuvent être incomplètes puisque «les forces de police locales ne sont pas tenues d'envoyer des informations sur les mesures d'application de la Loi».

Dans la même catégorie