/news/coronavirus

La pandémie s'essouffle, sauf en Amérique latine

La pandémie de coronavirus a décéléré partout dans le monde cette semaine, sauf en Amérique latine où la situation a continué de se détériorer: voici les évolutions hebdomadaires marquantes, issues d'une base de données de l'AFP.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: 4000 cancers non diagnostiqués lors de la 1re vague

• À lire aussi: Un complotiste antivaccin arrêté avec un véritable arsenal

Indicateur important, le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec précaution, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.

Après avoir atteint un pic, la pandémie a décéléré cette semaine dans le monde, avec 634 200 nouveaux cas enregistrés par jour (-12% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi.

Seule l'Amérique latine/caraïbe a connu une accélération (+6%) cette semaine, avec 120 900 nouveaux cas quotidiens. Cette zone affichait déjà la plus grosse progression la semaine précédente.

Toutes les autres régions du monde ont vu leurs nouvelles contaminations décélérer: -24% aux États-Unis/Canada, -17% en Afrique, -12% en Europe, -2% en Asie et au Moyen-Orient. 

Le virus ne circule quasiment pas en Océanie (22 cas par jour, -16%).

Cette semaine, l'Europe est repassée devant les États-Unis/Canada, avec 221 100 contaminations par jour contre 196100. Si ces deux régions concentrent deux tiers des nouvelles contaminations dans le monde, cette proportion est en baisse sensible par rapport aux semaines précédentes.

Le Pérou est le pays où l'épidémie accélère le plus (+56%, 4 900 nouveaux cas par jour), parmi ceux ayant enregistré plus de 1 000 cas quotidiens pendant la semaine écoulée. 

AFP

Dans le pays, en pleine deuxième vague, des files d'attente pour acheter des bouteilles d'oxygène médical ont refait leur apparition.

Suivent l'Équateur (+34%, 1 500), l'Espagne (+31%, 35 000), le Mexique (+30%, 17.600) et le Kazakhstan (+29%, 1.000).

Plus forte décrue en Irlande 

La plus forte décrue est observée en Irlande (-47%, 2 700 nouveaux cas par jour). La situation irlandaise s'améliore, alors que le pays avait connu après les fêtes un "tsunami" de cas, selon les termes de son Premier ministre, et était devenu mi-janvier le pays enregistrant le plus de nouvelles contaminations en proportion de sa population.

AFP

Suivent la Hongrie (-37%, 1 100), l'Autriche (-35%, 1 500), le Panama (-35%, 2 100), et la Suède (-34%, 3 500).

Les États-Unis sont de loin le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations cette semaine, avec 189 900 nouveaux cas quotidiens (-24%), devant le Brésil (53 300, +3%) et le Royaume-Uni (40 500, -24%).

AFP

En proportion de la population, hors micro État, le Portugal est le pays ayant enregistré le plus de cas cette semaine (759 pour 100 000 habitants), devant Israël (637) et l'Espagne (523). Parmi les 27 pays affichant un taux d'incidence supérieur à 200, 19 sont européens.

Les États-Unis ont enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée (3 073 par jour en moyenne), devant le Royaume-Uni (1 402), le Mexique (1 180), le Brésil (1 007) et l'Allemagne (843).

Dans la même catégorie