/finance/homepage

Les contribuables continueront de payer une fortune pour Julie Payette

Les goûts de luxe de l’ex-gouverneure générale Julie Payette ont coûté cher aux contribuables. 

• À lire aussi: La gouverneure générale Julie Payette démissionne après un rapport cinglant

• À lire aussi: Pour une commission de l'assemblée nationale sur la monarchie

Et les Canadiens n’ont pas fini de payer pour le règne de l’astronaute malgré sa démission. Elle pourra en effet toucher une rente de 143 000 dollars par année, et ce, pour le reste de sa vie. 

Mme Payette bénéficiera d’une sécurité qui coûte annuellement 7,4 millions de dollars aux contribuables. 

Elle avait d’ailleurs réclamé lors de son règne 250 000 dollars afin de construire certaines portes et un escalier afin d’éviter le regard de quelques collègues. La construction n’a jamais été terminée, mais elle a tout de même coûté 100 000 dollars aux contribuables.  

L’assermentation de Julie Payette a d’ailleurs été dispendieuse, elle qui avait été célébrée en compagnie de plusieurs chanteurs québécois. Cette cérémonie a coûté à elle seule 649 000 dollars. 

En 18 mois, les vols et les repas gastronomiques fournis à Mme Payette totalisent une facture de 65 000 dollars, ce qui équivaut au double du salaire moyen d’un Québécois. 

Avec l’argent donné à son assistante personnelle (226 000 $), on parle d’un fonds de roulement avoisinant les 35 millions de dollars. 

Un budget qui doit être corrigé, selon certains

La Fédération canadienne des contribuables estime que le budget attribué à un gouverneur général est bien trop élevé. Une situation qui doit être corrigée aux yeux de plusieurs. 

«On n’a pas hâte de voir la facture pour Mme Payette, a lancé le directeur de la fédération au Québec, Renaud Brossard. Il y a deux ans, le premier ministre avait promis de réévaluer si les gouverneurs généraux pouvaient encore avoir un compte de dépenses à vie. Il a toujours rien fait.»