/news/politics

Rencontre à prévoir entre Biden et Trudeau le mois prochain

Le premier ministre Justin Trudeau devrait rencontrer son nouvel homologue américain, Joe Biden, le mois prochain, ont-ils convenu vendredi lors d’un entretien téléphonique.

• À lire aussi: Le fédéral envisage la quarantaine obligatoire à l'hôtel

• À lire aussi: Destitution: le procès de Trump au Sénat commencera la semaine du 8 février

Lors de cette rencontre, la première depuis que Joe Biden a été assermenté, il a aussi été question évidemment de la crise sanitaire qui perdure depuis près d’un an.

«Ils ont discuté de leur collaboration à l’égard des vaccins et ont affirmé que l’échange de personnel médical et la circulation des fournitures médicales essentielles contribuent aux efforts des deux pays», a fait savoir le bureau du premier ministre dans un communiqué envoyé en soirée.

Désaccords à prévoir ?

Si de nombreux experts s’attendent à un réchauffement des relations entre le Canada et les États-Unis par rapport à l’ère Trump, les deux hommes ont tout de même déjà leurs points de discorde.

L’épineuse question de Keystone XL, très chère à l’Alberta, a d’ailleurs été soulevée lors de cet appel.

Rappelons que dès sa première journée à la Maison-Blanche, mercredi, Joe Biden a révoqué par décret les permis qui avaient été donnés par Donald Trump pour permettre la construction de cet oléoduc censé transporter du pétrole de l’Alberta jusqu’au Texas.

«Le premier ministre a exprimé la déception du Canada quant à la décision des États-Unis à l’égard du projet Keystone XL. Le premier ministre a souligné les avantages importants que procure la relation bilatérale en matière d’énergie sur le plan de l’économie et de la sécurité énergétique», a-t-on exprimé du côté l’entourage de M. Trudeau.

Le premier ministre a aussi rappelé vendredi l’importance pour le Canada de la question du bois d’œuvre, appelant les États-Unis à supprimer leurs droits de douane.

L’emprisonnement des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor en Chine a également été à l’ordre du jour, vendredi.

Il s’agit d’un autre sujet qui a compliqué les relations canado-américaines dans les dernières années. En effet, ces deux diplomates sont détenus en Chine depuis l’arrestation par le Canada a procédé à l’arrestation de Meng Wanzhou, la dirigeante du géant chinois Huawei, à la demande des États-Unis.

Justin Trudeau et Joe Biden s’étaient déjà parlé au téléphone en novembre dernier, après que la victoire de dernier eut été confirmée par les médias américains.

À voir maintenant si le président américain effectuera sa première visite à l’étranger au Canada, comme le veut la tradition, à laquelle avait toutefois dérogé Donald Trump en 2017.