/regional/saguenay

Un grand soulagement pour deux services d'aide à Chicoutimi

Saguenay pourra bientôt compter sur un nouveau refuge pour sans-abris et sur une nouvelle maison de transition pour les personnes qui souffrent de santé mentale.

L’annonce en a été faite ce matin par Québec et Ottawa. Les deux gouvernements se sont entendus pour financer 54 projets au Québec dans le cadre de l’Initiative pour la création rapide de logements.

Dans la région, les deux projets retenus totalisent près de 20 millions $ et seront érigés au centre-ville de l’arrondissement de Chicoutimi.

«Je suis vraiment heureuse. C'était une promesse électorale» a rappelé la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, qui est aussi ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«C’est la première fois que c'est un engagement si clair, si précis. C’est une excellente nouvelle pour nous, vraiment. Ça fait du bien», a exprimé le directeur général de la Maison d’accueil pour sans-abri de Chicoutimi, Michel St-Gelais, qui se bat pour un engagement du genre depuis des années.

Pour lui, cette annonce, c’est comme Noël en janvier. La nouvelle maison comptera 43 chambres.

«On me confirme avec certitude, ou presque, que c'est notre dernier hiver dans cette maison-là. Pour nous, c'est extrêmement rassurant, a ajouté M. St-Gelais. Il va falloir augmenter nos budgets de fonctionnement récurrents pour avoir le personnel nécessaire et assurer la sécurité des lieux.»

On ne sait pas si ce sera une construction ou une relocalisation, mais il a déjà été annoncé que le nouveau refuge pour itinérants sera au centre-ville de Chicoutimi.

Maison de transition 

L’autre projet confirmé, le Centre de santé l'Équilibre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, regroupera en un seul endroit deux maisons de transition.

«On est capable d'avoir un site où on peut regrouper nos activités et donner un milieu de vie qui va être adéquat», a déclaré le directeur général régional de l’Association canadienne pour la santé mentale, Christian Morin.

Ce projet, évalué à plus de 15 millions $, prendra lui aussi forme au centre-ville de Chicoutimi.

«Notre centre-ville va avoir un nouveau look. Pour le secteur de la construction, sortez vos marteaux parce que ça va travailler chez nous», s’est réjouie la ministre Laforest.

Le centre-ville était un incontournable, étant donné les besoins de la clientèle. «C'est une clientèle majoritairement aux prises avec des problématiques de santé mentale, à risque d'itinérance. Pour la majorité, judiciarisée. Il faut rester près des soins c'est-à-dire l'hôpital, le palais de justice, les bureaux de probation», a expliqué Christian Morin.

Le centre totalise actuellement 34 places. Le nouveau en aura 48.«C'est important parce qu'on manquait d'espace», a précisé M. Morin.

Pour ce projet, un site est présentement exploré, mais rien n’est décidé. Une nouvelle construction est souhaitée.

«On pourrait adapter cet édifice-là de façon optimale à nos besoins», a poussé M. Morin.

C'est une course contre la montre qui s'amorce pour les deux organismes, car le programme prévoit que les projets doivent être complétés au printemps 2022.