/news/politics

L’animateur Stephan Dupont se lance en politique

Photo courtoisie

«Après 20 ans de critiques et chialage» selon ses propres mots, l’animateur de radio Stephan Dupont tentera de se faire élire comme conseiller aux élections municipales de Lévis, en banlieue de Québec, en novembre prochain.

«C’est pas un "stunt" radio. Si c’était ça, j’aurais visé des marches beaucoup plus hautes. [...] D’ailleurs, cela ne fera pas partie des sujets de mon émission, c’est vraiment dans ma vie privée», a dit l’animateur matinal du FM93 dans une vidéo diffusée sur son compte Facebook.

Il se présentera comme conseiller municipal dans le secteur de Pintendre, là où il a grandi.

«J’ai plein d’idées. Je veux que Pintendre redevienne ce que ç’a déjà été. On va travailler là-dessus, si évidemment j’en ai la chance», a dit celui qui était au micro d’Énergie jusqu’en décembre dernier avant de passer au FM93.

Entouré de ses deux fils dans son message vidéo, Stephan Dupont en a profité à inciter la population à s’engager en politique.

«J’ai envie également de vous donner le gout peut-être de vous investir dans votre municipalité, dans votre région, en politique. On veut vraiment peut-être changer les choses. Ils nous disent de s’impliquer, et c’est ce que je fais. Dans les prochains mois, je vais me préparer à ça et j’ai bien hâte d’en arriver à l’élection du 7 novembre», a-t-il dit.

Sur sa page Facebook, Stephan Dupont a affirmé à un internaute qu’il allait garder son poste d’animateur radio s’il était élu.

Il a ajouté par communiqué que son travail ne devrait pas l’empêcher de faire le saut en politique.

«Je ne vois pas pourquoi je devrais m’empêcher de poser ma candidature en raison de mon boulot; chaque personne qui souhaite faire de la politique devrait être en mesure de le faire, peu importe ce qu’elle fait comme travail principal», a-t-il mentionné.

Avant d’annoncer publiquement sa décision, Stephan Dupont dit avoir averti le maire de Lévis Gilles Lehouillier.

«Nous avons discuté ensemble la semaine dernière. Il était important pour moi qu’il apprenne cette candidature de ma propre bouche, alors qu’il m’a déjà proposé, à une reprise dans le passé, de me lancer en politique. Gilles a accueilli cette nouvelle de façon très positive et je le remercie grandement pour son écoute et son ouverture», a-t-il affirmé.