/news/politics

Le Parti québécois veut bonifier l’aide aux travailleurs du milieu culturel

Photo d'archives, Stevens Leblanc

Le Parti québécois (PQ) a réclamé dimanche matin la bonification de l’aide offerte aux travailleurs du milieu de la culture, qui sont nombreux à avoir perdu leur emploi depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Le quart des travailleurs de ce secteur aurait perdu leur emploi en raison de la crise sanitaire, et la plupart d’entre eux ont dû se reconvertir, a indiqué le parti.

«On estime à 150 000 le nombre d’artistes et d’artisans du domaine culturel au Québec [...]Pleins de ressources, ces gens-là se sont retroussé les manches et ont cherché du travail ailleurs, au sein d’une autre sphère professionnelle, parfois bien loin des arts; mais peut-on vraiment se passer de tout ce talent?», a ainsi fait savoir par communiqué le chef du PQ, Paul St-Pierre Plamondon.

Le leader du parti a notamment pointé du doigt les mesures mises en place par Québec, jugées mal adaptées à la réalité du milieu culturel, en particulier dans les régions.

«Les mesures ont rapidement montré leurs limites, l’aide d’urgence de 50 M$ pour les diffuseurs ne s’est pas toujours rendue chez les petits diffuseurs en région», a-t-il ajouté.

Un sentiment partagé par le député de Matane-Matapédia, chef parlementaire et porte-parole du Parti Québécois en matière de culture, Pascal Bérubé.

«Les mesures de soutien viennent à terme le 31 mars prochain. Qu’arrivera-t-il après cette date? Quel sort attend les institutions culturelles, les artistes et les travailleurs du secteur? La ministre Roy doit dès aujourd’hui rassurer le milieu et prévoir une façon de l’épauler avec des mesures bonifiées, car, selon toute vraisemblance, on devra encore s’armer de patience », a affirmé M. Bérubé.

«Le nationalisme, ça passe et ça s’exprime entre autres par nos artistes!», a-t-il conclu.