/sports/homepage

Tom Brady retourne au Super Bowl

Le quart-arrière Tom Brady participera à son 10e match du Super Bowl, puisque les Buccaneers de Tampa Bay ont vaincu les Packers de Green Bay 31 à 26, dimanche, au Lambeau Field, dans le cadre de la finale de l’Association nationale.

Les Buccaneers affronteront Patrick Mahomes et les Chiefs de Kansas City, qui ont vaincu les Bills de Buffalo 38 à 24 en soirée.

Le pivot de 43 ans tentera donc d’ajouter une septième bague de championnat à sa collection, lui qui a précédemment connu le bonheur de la victoire à six reprises avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

De leur côté, les «Bucs» participeront au grand rendez-vous du football américain pour la deuxième fois de leur histoire. Le club floridien avait remporté le Super Bowl XXXVII lors de la campagne 2002.

Dimanche, Brady a amorcé le match en force. À sa première séquence, l’attaque des «Boucaniers» a franchi 66 verges. Le quart a conclu le tout avec une passe de touché de 15 verges à Mike Evans.

Le vétéran a aussi capitalisé sur les revirements créés par sa défensive, repérant des coéquipiers à deux reprises dans la zone payante après avoir récupéré le ballon avec un positionnement favorable.

Au final, Brady a complété 55,5 % de ses relais tentés pour 280 verges et trois touchés. Il a cependant joué avec le feu en deuxième demie, étant notamment victime de trois interceptions.

Le porteur de ballon Leonard Fournette a inscrit l’autre majeur des vainqueurs, tandis que le botteur Ryan Succop a réussi un placement de 46 verges.

Rodgers échoue

Chez les Packers, Aaron Rodgers a fait tout ce qu’il pouvait pour maintenir son équipe dans le match, mais n’a pas été en mesure de placer les siens en avant lorsqu’il en a eu l’occasion au quatrième quart.

Avec un peu plus de deux minutes à faire à la partie, Green Bay avait d’ailleurs l’occasion de créer l’égalité avec un majeur et une transformation de deux points. Sur un quatrième essai et la zone des buts à atteindre, l’entraîneur-chef Matt LaFleur a choisi d’envoyer son botteur sur le terrain. Ce dernier a réussi son placement, mais l’attaque des Packers n’a pas récupéré le ballon par la suite.

Le détenteur de deux titres du joueur par excellence de la NFL a conclu sa journée de boulot en complétant 68,8 % de ses passes pour 346 verges et trois touchés.

Les «Bucs» seront d’ailleurs la première équipe de l’histoire de la NFL à disputer le match ultime d’une saison dans son stade. En effet, le Super Bowl LV se déroulera au Raymond James Stadium le 7 février prochain.

Les Chiefs défendront leur titre

De son côté, le club du Missouri participera à un deuxième Super Bowl consécutif. Il avait remporté le second titre de son histoire en 2019.

Face aux Bills, les Chiefs ont connu un lent début de match et tiraient de l’arrière 10 à 0 après le premier quart.

La machine offensive de Kansas City s’est ensuite mise en marche et leurs adversaires n’ont pas été en mesure de suivre la cadence.

Le quart-arrière Patrick Mahomes semblait bien remis de la commotion cérébrale qu’il a subie dimanche dernier contre les Browns de Cleveland. Le pivot de 25 ans a complété 29 des 38 passes qu’il a tentées pour des gains de 325 verges et trois touchés.

Sa cible favorite a été l’ailier rapproché Travis Kelce, qui a attrapé 13 relais pour 118 verges et deux majeurs. Le receveur Tyreek Hill a aussi mis la main à la pâte avec neuf réceptions pour 172 verges.

Les porteurs de ballon Darrel Williams et Clyde Edwards-Helaire ont tous les deux franchi la ligne des buts avec le ballon en main à une reprise.

Chez les Bills, le quart-arrière Josh Allen a réussi 28 de ses 48 passes pour 287 verges et deux touchés. Il a également été victime d’un larcin.

Au Super Bowl LV, les Chiefs se mesureront aux Buccaneers de Tampa Bay. Un peu plus tôt dans la journée, la formation floridienne a battu les Packers de Green Bay 31 à 26 lors de la finale de la Nationale.