/news/politics

1000$ aux vacanciers: mésentente sur le projet de loi pour colmater la brèche

Les libéraux de Justin Trudeau n’ont pas réussi, lundi, à faire adopter à toute vapeur les changements législatifs nécessaires pour bloquer l’accès à 1000 $ en prestations à ceux qui font des voyages d’agrément en dépit de la COVID-19.

Conservateurs, bloquistes et néo-démocrates ont refusé de donner leur aval à une motion qui aurait fait en sorte qu’un projet de loi corrigeant le tir soit adopté aux Communes et envoyé directement au Sénat.

«Les oppositions bloquent notre projet de loi qui interdit les 1000 $ aux gens qui doivent s'isoler après un voyage non essentiel. Ils l’avaient pourtant réclamé. C'est injuste pour tous ceux qui font des sacrifices», a pesté sur Twitter le leader parlementaire du gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez.

Les libéraux souhaitaient aller de l'avant dès le jour 1 de la rentrée parlementaire. Si les partis d’opposition s’entendent tous sur le principe d'empêcher les vacanciers de profiter de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) à leur retour au pays, ils en ont contre la façon expéditive de procéder.

Le Bloc québécois voudrait notamment une modification de la date à laquelle la PCMRE deviendra rétroactivement inaccessible aux voyageurs. Les libéraux proposent le 3 janvier, mais le programme est entré en vigueur en octobre.

«Tous ceux ayant donc voyagé entre octobre 2020 et le 3 janvier 2021 auraient pu toucher indument ces 1000 $. Ça n’a aucun sens», a expliqué le leader parlementaire bloquiste, Alain Therrien, dans une déclaration écrite.

Son vis-à-vis conservateur, Gérard Deltell, a pour sa part fait valoir que la tenue d’un débat en Chambre permet d’éviter des erreurs. La loi ayant permis la création de la PCMRE, C-4, a été adoptée en chambre à toute vitesse et c’est, à ses yeux, ce qui a laissé place à une brèche.

«Déposez le projet de loi, on va le débattre et le voter. Ça, c’est le parlement!» a-t-il lancé sur Twitter.

Les néo-démocrates estiment pour leur part que l’accès aux prestations de maladie doit être amélioré.

La PCMRE a été créée pour permettre aux travailleurs qui doivent s’isoler en raison de la COVID-19 de toucher 500 $ par semaine durant deux semaines. Cette prestation ne visait pas les vacanciers qui doivent se mettre en quarantaine à leur retour au pays, mais rien dans la loi actuelle ne les empêche d’en profiter.

Par ailleurs, les oppositions ont passé l'essentiel de la première période de questions depuis les Fêtes à talonner le premier ministre Trudeau sur les retards dans les livraisons de vaccins de Pfizer. Un débat d'urgence sur l'approvisionnement en vaccins aura lieu mardi matin, à la demande des conservateurs.

Aucune dose du vaccin de Pfizer n'arrivera en sol canadien cette semaine et seulement 79 000 seront expédiées la semaine suivante.