/news/coronavirus

La tendance à la baisse se maintient, le PQ réclame une bulle «Est-du-Québec»

Photo d'archives Stevens Leblanc

La tendance étant à la baisse dans plusieurs régions, le Parti québécois insiste pour que le gouvernement Legault relâche les mesures sanitaires là où la situation le permet, en créant par exemple une bulle «Est-du-Québec».

Sur la Côte-Nord, en Gaspésie, comme aux Îles-de-la-Madeleine, les autorités n’ont rapporté aucun nouveau cas de COVID-19, lundi. Dans le Bas-Saint-Laurent, un seul nouveau cas a été recensé en 24 heures. 

De quoi conforter la position exprimée dans nos pages par plusieurs élus locaux qui réclament des assouplissements, dont le député péquiste Pascal Bérubé. 

Le député péquiste Pascal Bérubé

Photo d'archives

Le député péquiste Pascal Bérubé

Selon lui, les plus récentes données ne justifient en rien que des mesures «aussi contraignantes» que le couvre-feu et la fermeture des commerces soient maintenus là où n’y a que très peu de cas.

«Si les citoyens sentent que c'est trop demander, compte tenu des chiffres qui leur sont accessibles, ça va créer un effet négatif, c'est-à-dire que les gens vont être moins mobilisés», craint M. Bérubé. 

Le député de Matane–Matapédia propose donc au gouvernement de créer «une bulle Est-du-Québec», qui passerait par la mise en place d’un contrôle routier dès La Pocatière, et l’adoption d’un code de couleur mieux adapté à la réalité actuelle, en fonction du niveau de «risque réel». 

Or selon nos sources, le gouvernement Legault, qui préfère jouer de prudence devant la menace de nouveaux variants, n’envisagerait aucun assouplissement aux mesures en place cette semaine. 

Québec et Chaudière-Appalaches  

La tendance à la baisse se maintient aussi dans la Capitale-Nationale, où 60 nouvelles infections ont été enregistrées lundi, permettant à la région de demeurer sous la barre des 100 nouveaux cas pour une sixième journée consécutive. 

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale, qui couvre les régions de Québec, Charlevoix et Portneuf, a toutefois déploré 25 nouveaux décès depuis le dernier bilan, qui datait de vendredi. 

En Chaudière-Appalaches, seulement 26 nouvelles infections ont été recensées, soit le plus faible nombre rapporté depuis la mi-septembre, alors que débutait la deuxième vague. 

Il s’agit d’une diminution drastique pour la région, dont les bilans frôlaient les 200 nouveaux cas quotidiens au début du mois. Six nouveaux décès se sont toutefois ajoutés au cours des 24 dernières heures. 

Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, la tendance à la baisse observée au cours des derniers jours se poursuit également avec seulement 10 nouveaux cas pour commencer la semaine. 

– Avec la collaboration de Pierre-Paul Biron, Le Journal de Québec