/news/politics

Michaëlle Jean dirigera les destinées du football haïtien

Michaëlle Jean

Photo Pierre-Paul Poulin

L’ex-gouverneure générale du Canada et ancienne secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, dirigera la Fédération haïtienne de football (FHF).

Cette nomination temporaire a été annoncée il y a trois jours par la Fédération internationale de football association (FIFA).

Mme Jean présidera le comité de normalisation de la FHF jusqu’au 30 novembre 2022 au plus tard, a indiqué la FIFA dans un communiqué.

Durant cette période, le comité sera chargé notamment d’organiser l’élection du prochain comité exécutif de la FHF, récemment éclaboussé par un scandale sexuel.

En novembre, la commission d’éthique indépendante de la FIFA a suspendu à vie son président, Yves Jean-Bart.

Diverses enquêtes éthiques ont été menées contre M. Jean-Bart et d’autres officiels de la FHF relativement à leur implication dans des agressions sexuelles perpétrées contre des joueuses, dont des mineures, a rapporté en décembre la FIFA.

Questions financières

Le comité présidé temporairement par Mme Jean sera chargé de gérer les affaires courantes, à la FHF. Il devra «assurer une bonne transition des questions financières avec le nouveau comité exécutif de la FHF», a indiqué la FIFA dans son communiqué daté du 22 janvier.

Aucun des quatre membres du comité dont fait partie Mme Jean ne sera éligible pour les postes à pourvoir lors des élections de la FHF.

Ex-directeur

Avec cette nomination à la FIFA, Mme Jean rejoint Jean-Louis Atangana l’ancien directeur de son cabinet durant la période où elle était secrétaire générale de la Francophonie, de 2014 à 2018.

M. Atangana est membre de la commission de recours de la FIFA, selon le site internet de l’association sportive.

Mme Jean a dû renoncer à ses fonctions à l’Organisation internationale de la francophonie à la suite d’une controverse entourant sa gestion, dont des dépenses de l’équivalent d’un demi-million de dollars pour aménager son appartement de fonction.

De 2005 à 2010, Mme Jean a été gouverneure générale du Canada.