/news/world

Sarah Sanders, ex-porte-parole de Trump, veut être gouverneure de l'Arkansas

Sarah Sanders, ancienne porte-parole de Donald Trump dont elle est restée très proche, a annoncé lundi sa candidature au poste de gouverneur de l'Arkansas.

Dans cet État très républicain, elle bénéficiera pour l'étape des primaires d'un atout de poids: son père, Mike Huckabee, figure de la politique américaine, fut gouverneur de cet État de 1996 à 2007.

Dans une vidéo d'une dizaine de minutes postée sur Twitter, elle donne le ton en indiquant sans détour qu'elle revendique l'héritage de Donald Trump, et sa rhétorique.

«Avec la gauche radicale désormais au pouvoir à Washington, votre gouverneur est votre dernière ligne de défense», avance-t-elle.

Petite, elle baignait déjà dans la politique grâce à son père, dont elle fut la directrice de campagne lors de la primaire républicaine pour la présidentielle de 2016 avant de rejoindre l'équipe de Donald Trump. Elle est rapidement montée en grade auprès de ce dernier jusqu'à devenir porte-parole de la Maison-Blanche à l'été 2017.

Régulièrement interrogée sur les sorties agressives de Donald Trump à l'encontre des médias, elle a été critiquée pour ses approximations et ses contre-vérités dans ses interactions parfois tendues avec les journalistes.

Mère de trois enfants, elle évoquait souvent sa famille et sa foi depuis la salle de presse.

«Je pense que Dieu nous appelle tous à occuper différents rôles à différents moments», expliquait-elle début 2019. «Et je pense qu'il voulait que Donald Trump devienne président et c'est la raison pour laquelle il est là».

En annonçant son départ à l'été 2019, Donald Trump avait longuement loué la combativité de cette «guerrière» et jugé qu'elle serait «fantastique» au poste de gouverneur de l'Arkansas.

Lors de la présidentielle du 3 novembre, Donald Trump a remporté cet État du sud avec une très large avance (plus de 62% des voix) face à Joe Biden.