/news/coronavirus

Une résidence pour ainés veut rouvrir sa salle à manger

Une résidence privée pour aînés de Saint-Nazaire au Lac-Saint-Jean veut faire rouvrir sa salle à manger malgré le confinement imposé par Québec au début du mois.

La direction de l'Oasis des Bâtisseurs tente d'obtenir une dérogation de la santé publique parce qu'elle est convaincue que ce petit changement ferait une grande différence dans la vie des aînés.

En plus de briser l'isolement, il assurerait le maintien de leur autonomie selon Marie-Andrée Tremblay, présidente de l'organisme Groupe soutien de Saint-Nazaire, le gestionnaire de la résidence.

Cette retraitée du réseau de la santé s'inquiète des impacts du confinement sur l'autonomie morale, mais aussi physique des aînés. Se rendre à la salle à manger est souvent la seule activité physique possible pour un aîné en résidence, même si les promenades à l'extérieur sont autorisées selon elle.

«J'en ai plusieurs en marchette ou encore qui ont des problèmes respiratoires, donc il est impensable pour eux d'aller dehors quand il fait trop froid l'hiver», a expliqué Mme Tremblay en ajoutant qu'elle est convaincue que l'état de santé physique de nombreux aînés s'est détérioré plus rapidement en raison du confinement.

Mme Tremblay a précisé que des professionnels du réseau se rendent à la résidence sur une base régulière pour faire bouger les cas jugés plus lourds.

«Y'a aussi des madames qui me disent qu'elles sont tannées de marcher dans le corridor, a souligné Mme Tremblay. Pour elles, ce n'est pas suffisant.»

Elle s'est empressée de demander officiellement à la santé publique de rouvrir la salle à manger de la résidence lorsqu'elle a reçu, vendredi, une lettre lui précisant que certaines dérogations mineures aux règles pouvaient être possibles.

Marie-Andrée Tremblay a obtenu, ce lundi, la confirmation de la santé publique que le dossier est à l'étude.