/news/coronavirus

Les critères d'admission au cégep ne seront pas modifiés

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, n’a pas l’intention d’assouplir les critères d’admission à l’approche de la période d’inscription au cégep.

• À lire aussi: Détresse et anxiété chez les jeunes : «c’est énorme, énorme, énorme!»

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

30% des élèves de secondaire 5 sont présentement en situation d'échec et certains jeunes croient qu'il sera nécessaire de revoir ces critères.

«Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de revoir les processus d’admission. Ça se fait en février, d’habitude. Ça se fait sur la base du premier bulletin», a lancé le ministre. 

Le premier bulletin n’est toutefois pas encore disponible. Les professeurs ont en effet jusqu’au 5 février pour fournir les notes. 

«Pour moi c’est beaucoup plus dur, le fait qu’on soit à la maison», affirme un étudiant.

«C’est difficile. Bien, ce n’est pas trop motivant», ajoute un autre.

Plusieurs élèves ont noté une baisse dans leurs résultats scolaires depuis la reprise des classes. 

La présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement, Josée Scalabrini, se porte à la défense des élèves de secondaire 5. 

«Nos jeunes de secondaire 5, qui pensent à leur avenir, ont aussi besoin de savoir où ils s'en vont. Et ce ne serait pas normal de baser leur arrivée au cégep sur les mêmes normes qu'on l'a fait dans le passé.»

Un élève de la Polyvalente de l'Ancienne-Lorette doit désormais faire une croix sur son avenir en médecine sportive. 

Présentement, puisqu’il est en situation d’échec dans deux classes, il ne pourra pas, comme il avait prévu, entrer au cégep au programme de sciences de la nature. C'est tout son avenir qui est compromis.

Depuis l'appel du gouvernement, des centaines de professeurs retraités ont manifesté leur intérêt pour aider les jeunes en difficulté. Ils ne sont toutefois pas encore entrés en fonction.