/news/coronavirus

Les résultats du vaccin de Johnson & Johnson attendus «la semaine prochaine»

L'entreprise Johnson & Johnson doit publier les résultats des essais cliniques de son vaccin contre le COVID-19 la semaine prochaine, a affirmé mardi le directeur financier de la branche pharmaceutique américaine.

Il est attendu que l'entreprise demande au même moment une autorisation en accéléré de mise sur le marché pour ce vaccin à une dose, qui deviendrait probablement peu après le troisième vaccin autorisé aux États-Unis.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Moderna assure à Trudeau que les contrats seront respectés

• À lire aussi: L'Europe veut contrôler l'exportation des doses de vaccins contre la COVID-19

«Nous prévoyons de rendre compte (des résultats) avant le début de la semaine prochaine», a affirmé Joseph Wolk, dans une interview à la chaîne CNBC.

La troisième phase des essais cliniques du vaccin, qui dénombrait 45 000 personnes dans 80 pays, incluait potentiellement des cas des nouveaux variants du coronavirus identifiés en Afrique du Sud et au Brésil, a également indiqué M. Wolk.

«En matière d'approvisionnement, nous sommes très confiants, et en voie de répondre à tous nos engagements», a-t-il ajouté.

Ils comprennent 100 millions de doses acheminées aux États-Unis avant la fin du mois de juin, environ 200 millions de doses à l'Union européenne avant la fin de l'année, avec des premiers acheminements en avril, et environ 200 millions de doses aux pays en voie de développement, les premiers acheminements commençant après juin.

L'addition potentielle d'un nouveau vaccin intervient au moment où les États-Unis cherchent à accélérer leur rythme d'immunisation, la cible du nouveau président Joe Biden ayant été fixée à 1,5 million de doses injectées par jour.

Ce nouvel objectif, annoncé lundi par le président américain, représente une nette augmentation en comparaison de son objectif précédent de 100 millions d'injections avant la fin de ses 100 premiers jours au pouvoir.

À l'instar des vaccins de Pfizer et Moderna, le vaccin de «J&J» délivre des instructions génétiques aux cellules du corps humain afin de créer une protéine spécifique du coronavirus, qui en retour permet de former le système immunitaire à une réponse appropriée au vrai virus.

Le procédé utilisé par Johnson & Johnson est cependant différent de celui de Pfizer et Moderna, et se rapproche de celui employé pour les vaccins d'AstraZeneca, Sputnik, et CanSino.

Ces trois vaccins peuvent également être stockés à des températures de réfrigérateur plutôt que de surgélateurs.

Dans la même catégorie