/finance/homepage

Agriculture: la valeur des terres agricoles en hausse de 6,1 %

Bloc champ tracteur ferme

Photo Fotolia

La valeur des terres agricoles a augmenté de 6,1 % en 2019, alors que celle des terres en culture transigées a connu une hausse de 6,8 %, selon un bulletin de la Financière agricole du Québec, publié mardi.  

Les terres agricoles ont été transigées en moyenne à 17 707 $/ha, soit 1022 $ de plus par hectare, comparativement à 2018. 

La valeur unitaire moyenne des terres en culture transigées a également augmenté puisqu’elle est passée de 22 694 $/ha en 2018 à 24 237 $/ha l’année suivante. 

Les terres dont la valeur était la plus élevée étaient situées dans les régions de la Montérégie, de Lanaudière et des Laurentides. 

En Abitibi-Témiscamingue, les prix des terres agricoles ont flambé de 61 %, alors que la valeur des terres en culture a connu une hausse significative de 39 % dans la Capitale-Nationale, en 2019.   

En revanche, dans les régions de Chaudière-Appalaches, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Mauricie, la variation n’a pas dépassé 5 % en 2019. 

Le Bas-Saint-Laurent et la Montérégie-Ouest ont vu les valeurs moyennes des transactions diminuer légèrement ou demeurer stables, note le rapport de la Financière agricole. 

Les écarts annuels observés sont également très variables selon les régions, écarts soutenus par plusieurs facteurs conditionnant l’offre et la demande.  

«Bien que certaines régions comme l’Abitibi-Témiscamingue, les Laurentides et la Chaudière-Appalaches Sud aient connu des augmentations importantes, la région du Bas-Saint-Laurent a subi, quant à elle, une baisse de 13 % de 2018 à 2019», a-t-on observé.  

La baisse du prix des terres agricoles dans le Bas-Saint-Laurent s’explique par une diminution des transactions compilées près du fleuve qui, historiquement, présente des valeurs plus élevées. 

Dans la même catégorie