/regional/montreal/montreal

Valérie Plante «soulagée» de la décision d’exempter les itinérants du couvre-feu

La mairesse de Montréal Valérie Plante s’est dite soulagée d’apprendre que les personnes itinérantes seront exemptées du couvre-feu, après un jugement de la Cour supérieure du Québec en ce sens.

• À lire aussi: Manifestation après les coupes à l'Accueil Bonneau

• À lire aussi: Itinérance: «il va falloir qu’on trouve des solutions» -Francine Ruel

• À lire aussi: La Cour supérieure suspend le décret sur le couvre-feu pour les itinérants

«Je suis soulagée qu’on donne un répit au milieu de l’itinérance. Non seulement aux personnes qui sont en situation d’itinérance, qui n’ont pas un toit, mais également aux personnes qui travaillent en première ligne avec cette population qui est déjà très vulnérable», a commenté la mairesse, mercredi.

«Donc, soulagée de la décision de la juge et également soulagée que le gouvernement décide de respecter ce jugement. On a besoin de faire baisser la pression pour des gens qui vivent déjà des situations très stressantes à longueur de journée», a ajouté Mme Plante.

Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio: 

Mardi, la juge Chantal Massé a suspendu temporairement l’application du décret sur le couvre-feu pour les sans-abri, si bien qu'ils ne seront plus mis à l’amende s’ils se retrouvent dans la rue entre 20 h et 5 h.

Le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux Lionel Carmant a confirmé mercredi matin sur les réseaux sociaux que le gouvernement va respecter la décision du tribunal.

La semaine dernière, Valérie Plante avait demandé à Québec d'exempter les personnes itinérantes du couvre-feu instauré par le gouvernement pour combattre la pandémie de COVID-19. Elle s’était butée à un refus du premier ministre François Legault, qui avait soutenu que n’importe qui pourrait prétendre être itinérant.

Le couvre-feu est en vigueur au moins jusqu’au 8 février prochain.