/news/coronavirus

Le nombre des décès dus à la COVID-19 plus élevé qu'annoncé au Mexique

La mortalité due au coronavirus jusqu'à août 2020 au Mexique a été en réalité 68% plus élevée qu'annoncée jusque-là, selon des données rendues publiques mercredi par l'Institut national des statistiques (Inegi). 

• À lire aussi: Record de morts en 24 heures sur la planète

• À lire aussi: Pour les Mexicains, leur président testé positif a joué avec le feu

• À lire aussi: Le Mexique dépasse la barre des 150 000 morts de la COVID-19

Ce pays latino-américain a enregistré 108 658 décès dus à la COVID-19 entre mars, date de l'apparition d'un premier cas, et août 2020, selon l'Inegi. 

À l'époque, le ministère de la Santé avait annoncé 64 414 morts.

«Beaucoup de gens ne meurent pas à l'hôpital, mais chez eux. Cela peut expliquer en partie cette différence», a dit sur une radio locale le statisticien de l'Inegi, Edgar Vielma.

Le gouvernement et l'Institut national des statistiques utilisent également des méthodologies différentes. 

Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, diffusé mardi, le Mexique, qui compte 126 millions d'habitants, a enregistré 152 016 décès – 171 378 en comptabilisant les cas suspects. Cela en fait le quatrième pays le plus endeuillé en chiffres absolus. 

Il a enregistré près de 1,8 million de cas déclarés, parmi eux le président Andres Manuel Lopez Obrador qui a annoncé dimanche qu'il avait la COVID-19. 

Mais ce nombre apparaît sous-évalué en raison du nombre limité des tests de dépistage pratiqués au Mexique.

Ce pays a lancé sa campagne de vaccination le 24 décembre, mais cette dernière est ralentie par l'insuffisance des stocks de vaccins.