/finance/homepage

Les autocars Orléans Express réduiront leurs services dès le 7 février

En difficulté financière en raison de la COVID-19 et des mesures sanitaires, les autocars Orléans Express réduiront leurs services sur l’ensemble de leur réseau au Québec dès le 7 février.

• À lire aussi: Orléans Express relance ses liaisons à Trois-Rivières

• À lire aussi: Les compagnies d'autocars ne manquent pas de clients

• À lire aussi: Reprise des autobus dans l’Est-du-Québec

«L’achalandage actuel, les limitations de déplacements interrégionaux et les mesures gouvernementales en place ne nous permettent pas de continuer de desservir notre clientèle avec le service et la fréquence actuels», a affirmé Pierre-Paul Pharand, président-directeur général de Keolis Canada, la maison-mère d’Orléans Express, par communiqué.

«La crise sanitaire que nous vivons tous affecte fortement la capacité financière de notre entreprise et nous devons penser au futur. C’est une question de pérennité de nos services interurbains», a-t-il ajouté en précisant que son entreprise est dans une «position délicate».

Affirmant que «ce sont des mesures exceptionnelles», il a reconnu que «cette décision difficile aura un impact sur certaines communautés».

L’entreprise n’est pas en mesure d'indiquer quand le service reviendra à la normale.

«Nous avons cependant des discussions très constructives et encourageantes avec les autorités compétentes pour la suite des choses», a souligné M. Pharand.

Les passagers d’Orléans Express qui ont déjà des réservations pourront modifier leur billet, obtenir un crédit ou un remboursement selon les politiques de l’entreprise.

Dans la même catégorie