/news/coronavirus

Dubé pressé d’autoriser le N-95 pour le personnel en contact avec la COVID-19

Close up of protection respirator for N95 Filter face mask

Photo Adobe Stock

Les principaux syndicats de la santé dénoncent le refus du ministère de la Santé et des Services sociaux de permettre l’accès à un masque N-95 à tous les travailleurs en contact avec des patients porteurs de la COVID-19.

• À lire aussi: Recommandations du N95: un accès encore trop restreint

• À lire aussi: Un contrat de 330 M$ pour des masques québécois

• À lire aussi: Masques N-95: une option maintenant possible lors d'une éclosion non contrôlée

Dans un avis publié plus tôt cette année, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a reconnu la propagation par aérosol de la COVID-19. Ce faisant, il recommande maintenant le port du masque N-95, qui offre une protection maximale, mais seulement lorsqu’une éclosion devient hors de contrôle.

«Sur la place publique, le ministre (de la Santé) Christian Dubé n'arrête pas de mentionner ses inquiétudes pour la santé physique et psychologique des personnes salariées du réseau, mais dans la réalité les directives soutenues par son ministère font plutôt grimper leur niveau d'anxiété quant à leur propre sécurité et celle de leurs proches», ont déclaré les chefs syndicaux dans un communiqué commun diffusé vendredi.

Ils demandent donc au ministre de faire preuve de «cohérence» et d’autoriser le port du masque N-95 pour le personnel est en contact avec des usagers atteints de la COVID-19 ou suspectés de l'être.

«Il doit faire preuve de leadership et respecter le principe de précaution en matière de prévention et de contrôle des infections. L'avis de l'INSPQ ne peut servir d'excuse à son inaction», ont conclu les représentants syndicaux.

Parmi eux : l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), la Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ), la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Dans la même catégorie