/news/coronavirus

Moderna réduit aussi ses doses vers le Canada

Le Canada recevra moins de doses que prévu, la semaine prochaine, du vaccin de Moderna contre la COVID-19.

• À lire aussi: Course aux vaccins: où en est la planète?

• À lire aussi: AstraZeneca : une décision de Santé Canada «au cours des prochains jours»

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur la COVID-19

C’est 78 % de la livraison qui arrivera, c’est-à-dire 180 000 doses.

C’est le premier ministre Justin Trudeau qui a annoncé cette nouvelle réduction, vendredi, devant sa résidence de Rideau Cottage.

«Ce délai temporaire ne change pas le fait que nous allons recevoir deux millions de doses du vaccin de Moderna d’ici la fin de mars, comme nous le disons depuis des mois», a-t-il martelé.

Il a ajouté que, selon les informations fournies par la pharmaceutique, tout devrait revenir à la normale dès la prochaine livraison de Moderna.

N’empêche, ce délai s’ajoute à plusieurs autres mauvaises nouvelles précédemment annoncées.

Le Canada reçoit environ 70 % moins de doses du vaccin de Pfizer qu’initialement prévu durant quatre semaines. Cette baisse devait être de 50 %, mais le major général Dany Fortin, responsable de la logistique de vaccination pour le fédéral, a reconnu jeudi qu’elle était finalement plus lourde.

Cette semaine - la deuxième sur quatre -, aucune dose n’arrive en sol canadien. Ce ne sont ensuite que 79 000 doses de Pfizer qui arriveront durant la première semaine de février et 70 000 durant la deuxième. C’est une mince fraction des 367 000 qui devaient arriver sur une base hebdomadaire durant ce mois-là.

Pour se remettre du ralentissement, le Canada mise sur un accroissement «significatif» des livraisons, anticipé à partir de la mi-février.

Un troisième vaccin contre la COVID-19 pourrait par ailleurs bientôt être homologué au Canada, celui d’AstraZeneca. Santé Canada a fait savoir vendredi qu’il s’attend à rendre sa décision dans les prochains jours. L’Union européenne a approuvé l’utilisation de ce vaccin vendredi.

Si l’on tient compte des deux vaccins déjà approuvés au Canada - ceux de Pfizer et de Moderna -, Ottawa s’attend à avoir reçu un total de six millions de doses d’ici la fin de mars.

L'objectif est que tous les Canadiens qui souhaitent être inoculés puissent avoir reçu au moins une dose d'ici septembre.

Dans la même catégorie