/news/coronavirus

Vives réactions des voyageurs après l'annonce d'Ottawa

L’annonce d’Ottawa de suspendre les vols vers les destinations soleil jusqu’à la fin du mois d’avril fait grandement réagir les voyageurs.

• À lire aussi: Les réponses à vos questions sur les nouvelles règles pour les voyages

• À lire aussi: Voyages dans le Sud: Ottawa serre la vis

• À lire aussi: Une voyageuse a propagé le variant britannique dans sa famille

De passage à l'aéroport international Montréal-Trudeau, l’équipe de TVA Nouvelles est allée à la rencontre de voyageurs qui étaient divisés sur les nouvelles mesures. 

Pour ceux qui quittent le pays, de grands changements pourraient les attendre, à leur retour. Certains n’étaient pas encore au courant tandis que d’autres trouvent ces décisions incohérentes. 

«Les gouvernements n'ont juste pas su mettre leurs culottes, au début, mettre des normes très strictes, très sévères. S'ils avaient fait ça au début, je ne dis pas qu'on ne l'aurait pas, la deuxième vague, mais on ne serait pas dans le même état», explique un homme. 

D'ailleurs, le transporteur aérien Transat a suspendu toutes ses activités et Air Canada et WestJet ont suspendu certains vols.

«Ça peut être une bonne chose pour limiter les gens de voyager pour des voyages qui ne sont pas nécessaires», affirme une jeune femme. 

Pour des Québécois en Floride, un dilemme s'impose: revenir dans les prochains jours ou attendre après le 30 avril.

«La suspension des vols vers des destinations soleil semble toutefois faire consensus», de dire le snowbird Claude Toupin.

La France a annoncé qu'elle fermera ses frontières aux pays extérieurs à l'Union européenne, sauf exception, à compter de dimanche. 

Dans la même catégorie