/news/society

L’accès au cannabis réduirait la consommation d’opioïdes

La légalisation du cannabis aurait entraîné une baisse importante du volume d’opioïdes prescrits au Canada, ont indiqué cette semaine les premiers résultats d’une étude canadienne. 

«Nos résultats appuient l’hypothèse selon laquelle un accès plus facile au cannabis contre la douleur peut réduire la consommation d’opioïdes pour les régimes d’assurance médicaments publics et privés», peut-on notamment lire dans cette recherche publiée le 25 janvier dans la revue Applied Health Economics and Health Policy.

L’étude a ainsi révélé que les dépenses mensuelles totales en opioïdes des payeurs publics sont passées de 267 000 $ à 95 000 $ par mois depuis la légalisation du cannabis en 2018.

La dose moyenne d’opioïdes consommée a également diminué, passant de 22,3 mg à 4,1 mg, selon les déclarations mensuelles fournies aux assurances publiques et privées entre 2016 et 2019.

Et des résultats similaires ont aussi été observés dans une étude américaine qui a été rendue publique cette même semaine.

D’après ce rapport publié dans la revue The BMJ, les décès par surdose d’opioïdes surviendraient moins souvent dans les zones ayant des points de vente de cannabis.

Les taux de mortalité liés aux opioïdes étaient alors inférieurs de 17 % par rapport à la moyenne dans les régions américaines dotées d’un dispensaire, et de 21 % dans celles ayant deux points de vente.

«Bien que les associations documentées ne puissent être considérées comme causales, elles suggèrent une association potentielle entre l’augmentation de la prévalence des dispensaires de cannabis médical et récréatif et la réduction des taux de mortalité liés aux opioïdes», ont tout de même précisé les auteurs.