/news/coronavirus

Deux fois plus de cas en Ontario qu'au Québec

Le Québec a continué à avancer vers la fin de la deuxième vague en affichant son meilleur bilan en plus de deux mois, lundi, tandis que l'Ontario a pris du recul en dévoilant deux fois plus de cas que sa voisine.

La Belle Province a amorcé février en recensant à peine 890 nouveaux cas et 32 décès au cours des dernières 24 heures, un bilan trois fois moins élevé qu'au début de janvier. Il faut remonter au 26 novembre dernier, date où 808 nouveaux cas avaient été dévoilés, pour trouver un meilleur bilan.

Les chiffres dans les hôpitaux ont aussi continué à s'améliorer du côté des soins intensifs où l'on compte désormais 183 lits occupés par des patients atteints de la COVID-19, soit huit de moins que la veille. Par contre, les hospitalisations régulières ont grimpé de huit patients, pour un total de 1144 lits occupés.

Notons cependant que la campagne de vaccination est pratiquement interrompue au Québec, avec seulement 796 doses administrées dimanche et 84 lundi, dans la foulée des problèmes d'approvisionnement de Pfizer/BioNTech et Moderna.

Ces avancées surviennent alors que le gouvernement Legault doit faire des annonces, mardi à 17 h, sur ce qui attend les Québécois après le 8 février, date à laquelle le couvre-feu devrait théoriquement prendre fin.

Québec a laissé planer que plusieurs mesures sanitaires devraient demeurer en vigueur, tout en avançant que les commerçants pourraient peut-être pouvoir reprendre du service, tandis qu'un retour au code de couleurs par région est envisagé.

Un pas de recul

Pendant ce temps, l'Ontario a, de nouveau, pris un pas de recul en annonçant 1969 nouvelles infections, en plus de 36 décès supplémentaires. Les hospitalisations (1158, -1) ont aussi stagné, y compris aux soins intensifs (354, -2) où on comptait 260 patients sur respirateur, soit huit de plus que la veille.

Malgré tout, le premier ministre Doug Ford espère que tous les élèves pourront être de retour en classe comme prévu le 10 février, a-t-il affirmé lundi. Présentement, les enfants habitant dans les zones les plus touchées, comme Toronto, suivent leur cours à domicile, contrairement au Québec qui a rouvert toutes ses classes, tant au primaire qu'au secondaire.

Question de se préparer au retour en classe, le ministre ontarien de l'Éducation, Stephen Lecce, a annoncé une enveloppe de 381 millions $ pour financer des mesures dans les écoles, incluant l'achat d'équipements de protection et l'amélioration de la ventilation.

Amélioration

Du côté de l'Ouest, le Manitoba (89 cas, 3 morts) et la Saskatchewan (147 cas, 2 morts) ont amélioré leur bilan respectif.

L'Alberta s'est aussi bien tirée d'affaire avec l'annonce de 355 cas et 10 décès.

La Colombie-Britannique, elle, a cumulé 1158 infections et 21 décès au cours trois 72 dernières heures.

Dans les Maritimes, le Nouveau-Brunswick a continué à recenser pratiquement toutes les infections avec huit cas de plus, contre un seul en Nouvelle-Écosse et deux à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le Canada cumulait, en mi-journée, 4617 cas et 104 décès supplémentaires, portant son bilan à 783 430 cas et 20134 morts à ce jour.

La situation au Canada

Ontario: 270 180 cas (6224 décès)

Québec: 263 473 cas (9826 décès)

Alberta: 124 563 cas (1649 décès)

Colombie-Britannique: 67 937 cas (1210 décès)

Manitoba: 29 651 cas (832 décès)

Saskatchewan: 23 864 cas (304 décès)

Nouvelle-Écosse: 1581 cas (65 décès)

Nouveau-Brunswick: 1264 cas (18 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 408 cas (4 décès)

Nunavut: 284 cas (1 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 111 cas

Yukon: 70 cas (1 décès)

Territoires du Nord-Ouest: 31 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 783 430 cas (20 134 décès)