/news/coronavirus

Appel à la prudence au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Même si le Saguenay-Lac-Saint-Jean sera en zone orange lundi, un appel à la prudence est lancé.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Québec préfère le couvre-feu et les quarantaines aux barrages routiers

Le gouvernement du Québec et la santé publique ne voudraient pas que les cas recommencent à grimper.

« On est en orange foncé, note le directeur régional de la santé publique, le docteur Donald Aubin. Je pense que c'est un premier pas qui est raisonnable, qui nous permet de se donner un peu d'air. »

En deux mois, la région est passée du pire bilan au Québec avec plus de 200 cas par jour à un retour en zone orange, ce qui réjouit la ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest. « On est la seule des dix plus grandes villes dans une région à passer en zone orange. Alors ça, c'est impressionnant. Ça veut dire que l'on a compris le message. »

Le docteur Aubin confirme que le Saguenay-Lac-Saint-Jean a été la dernière des six régions autorisées à revenir à la couleur orange.

« On a été capable de démontrer qu'à travers cela, il y avait une stabilité dans la descente des cas. Depuis le 25 novembre, ça fait dix semaines, on est en descente constamment. À tous les jours, sauf deux jours (durant la période des Fêtes). Les autorités ministérielles voulaient être certaines que la population était derrière nous dans cet effort-là. Et je pense que oui. »

Selon la ministre Laforest, le couvre-feu a aidé. « Le couvre-feu, ç’a été vraiment l'élément qui a pu nous donner un genre de vie plus normale. Donc, diminuer le nombre de cas actifs dans notre région. »

Mais les autorités invitent toujours la population à ne pas relâcher. « Le grand défi maintenant, c'est de maintenir la rigueur que l'on a mise en place tous ensemble pour atteindre cet objectif-là. On l'a fait sans support de vaccination, sans fermeture du parc (des Laurentides) », rappelle le grand patron de la santé publique dans la région.

Visiter d'autres secteurs de la province est déconseillé. Andrée Laforest mise sur le registre qui sera imposé aux restaurateurs. « Les gens qui vont aller dans notre région, qui vont venir et qui vont dans les restaurants, l'adresse demandée est le lieu de résidence. »

Donald Aubin insiste également pour rappeler que les visites, ça vaut aussi dans l'autre sens. « J'ai aussi une crainte envers les gens de notre région qui quittent la région. On a vu dans nos enquêtes qu'on avait tout autant d'infections qui rentraient de cette façon-là que par les visiteurs eux-mêmes. »

Les deux prochaines semaines seront un baromètre pour établir la suite des mesures.

« Toutes les deux semaines, on a des validations à faire, a expliqué la ministre Laforest. Et on a des surprises parfois aux deux semaines. Alors moi, je reste prudente parce que les deux prochaines semaines sont vraiment importantes. Il faut garder nos mesures. Être très, très prudent. »

Il n'y a plus que sept lits d’hôpitaux consacrés à l'unité Covid-19 dans la région. Le taux de délestage des opérations est à 30%.