/news/currentevents

Deux policières tabassées à Montréal-Nord

Logo de la SPVM

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Cinq jours après qu’un agent du SPVM eut été agressé sauvagement, puis désarmé, deux policières de Montréal-Nord ont été tabassées par un homme et l’une d’elles aurait même perdu connaissance, dans la nuit de mardi à mercredi.

Les événements se sont produits vers 1 h 20 du matin, alors que les deux agentes répondaient à un appel d’urgence pour une affaire de violence conjugale dans l’entrée d’un immeuble résidentiel de l’avenue Poitras, à l’angle du boulevard Henri-Bourassa.

Après avoir procédé à l’arrestation de la femme de 39 ans qui aurait violenté son conjoint, ce dernier aurait complètement perdu les pédales.

Selon nos informations, l’homme de 57 ans aurait sauté sur les policières qui venaient de menotter sa conjointe.

Il aurait notamment saisi l’une d’elles par le cache-cou et aurait tenté de l’étrangler. Le suspect l’aurait également rouée de coups de pied.

Sa partenaire serait parvenue à faire une encolure à l’homme durant la lutte afin de le maîtriser.

«Ça a vraiment brassé», a dit une source policière.

Les policières ont appelé des renforts via leur système de télécommunication radio et de nombreux patrouilleurs d’un peu partout sur l’île sont arrivés en trombe sur les lieux.

Toujours selon nos informations, l’une de policières aurait perdu connaissance lors des événements, en plus d’être blessée aux côtes, notamment.

Au final, trois policières ont été blessées lors de cette intervention; deux d’entre elles ont dû être transportées à l’hôpital. L’autre aurait été incommodée par du poivre de Cayenne aspergé lors de l’intervention.

Leurs blessures ne mettent cependant pas leur vie en danger.

La femme de 39 ans a été arrêtée pour voies de fait, tandis que son conjoint a été appréhendé pour voies de fait sur des policiers.

Ils ont tous deux été conduits au poste de police afin d’être interrogés par les enquêteurs.

C’est la deuxième fois en moins d’une semaine qu’un policier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est victime d’une agression violente.

Jeudi soir dernier, le patrouilleur d’expérience Sanjay Vig a subi d’importantes blessures lorsqu’il a été battu à coups de barre de métal, dans le quartier Parc-Extension.

Son agresseur a ensuite réussi à le désarmer, avant d’ouvrir le feu dans sa direction. L’un des projectiles lui aurait d’ailleurs frôlé la tête.