/news/coronavirus

Enquête pour négligence: le Manoir Liverpool de Lévis en processus de vente

Photo d'archives, Didier Debusschère

Le Manoir Liverpool, résidence pour aînés de Lévis faisant l’objet d’une enquête en raison de manquements durant la première vague de COVID-19, devrait sous peu changer de mains. Le CISSS de Chaudière-Appalaches a confirmé mercredi qu’une entente de principe est sur la table avec un acheteur potentiel.

• À lire aussi: Le Manoir Liverpool à Lévis restera ouvert

La résidence fait partie des sept établissements visés par l’enquête publique du coroner qui se tiendra ce printemps pour faire la lumière sur les décès de la première vague. Un rapport d’enquête interne du CISSS avait également été demandé pour faire la lumière sur les possibles manquements.

En raison des conclusions négatives de ce rapport d’enquête, la résidence du secteur Saint-Romuald était sur le point de voir ses ententes résiliées avec le CISSS en début d’année. C’est à ce moment que le scénario d’une vente a été évoqué pour dénouer l’impasse.

Acheteur « accrédité »

La direction du CISSS confirme d’autre part avoir procédé à la certification de l’acheteur potentiel, une évaluation qui « s’est conclue de façon positive » indique l’organisation. 

D’ici la transaction et la prise en charge du futur propriétaire, le CISSS demeurera impliqué dans la gestion des opérations. 

« Afin de rassurer les résidents et leurs familles, le CISSS mettra tout en œuvre [...] pour assurer les suivis des améliorations signifiées aux anciens propriétaires du Manoir Liverpool en y dépêchant, notamment, un gestionnaire sur place pendant cette période », souligne-t-on.

De son côté, la direction de l’établissement, par l’entremise de son avocat Jean-François Bertrand, a confirmé qu’un processus de vente avait été enclenché. Ce dernier précise toutefois que la direction « n’avait jamais reçu à ce jour communication du rapport en question ».

« Au plus fort de la crise, il ont fait tout en leur pouvoir pour ramener la situation à la normale, notamment en demandant eux-mêmes de l’aide au CISSS et en mettant une nouvelle direction générale en place », a déclaré Me Bertrand.

Rapport à venir

Quant aux conclusions de l’enquête, elles n’ont toujours pas été rendues publiques. Le CISSS s’est contenté d’affirmer que « les exploitants n’ont pas répondu adéquatement à leurs obligations d’offrir des soins et des services de qualité aux usagers, portant ainsi atteinte, de façon sérieuse, à leur santé et leur bien-être ».

Selon le communiqué, des problématiques majeures ont notamment été observées quant à l’hygiène, l’alimentation et la distribution des médicaments.  

Le CISSS a souligné que le rapport est actuellement « en traitement afin de protéger la confidentialité des informations personnelles des témoins rencontrés ». Un total de 90 personnes a témoigné de la situation au Manoir Liverpool, dont les propriétaires, des employés et des usagers ainsi que leurs familles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.