/news/coronavirus

Investigation autour du variant à Saint-Jean-sur-Richelieu

Si les cas de COVID-19 sont à la baisse dans l’ensemble de la Montérégie, la situation est complètement différente à Saint-Jean-sur-Richelieu, où la ville enregistre une hausse marquée des nouvelles infections à la COVID-19 avec 229 cas actifs. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] Les derniers développements sur la COVID-19

• À lire aussi: Variant britannique : «Peut-on vraiment affirmer encore aujourd’hui que nous n’avons que huit cas?»

Alors que Saint-Jean-sur-Richelieu représente avec ses 98 036 habitants 7% de la population de la Montérégie, elle regroupe 10% des cas de COVID-19 à elle seule. 

Les 229 cas actifs ne font pas partie d’une seule éclosion, mais de 25 éclosions qui touchent de nombreux milieux : à l’hôpital, dans les milieux pour aînés, dans les écoles, les milieux de garde, milieu de travail. 

Cette montée de cas préoccupante est investiguée et des échantillons sont envoyés au laboratoire de santé publique du Québec pour vérifier s’il s’agit ou non de cas de variants de la COVID-19.

«On va faire des analyses de type génotypage pour s’assurer qu’il n’y a pas de variant qui circule. Il ne faut pas que les gens soient paniqués par ça. On le fait, c’est une recommandation de le faire dans plusieurs grandes éclosions, on le fait à Saint-Jean pour s’assurer que ce n’est pas un cas de contagiosité augmentée», précise Julie Loslier, directrice de la santé publique de la Montérégie. 

Actuellement en Montérégie, il passe en moyenne plus de deux jours avant que les individus ne se fassent dépister. 

«C’est trop. Il y a certains symptômes qui sont facilement identifiables avec l’outil d’autoévaluation, d’ailleurs ces symptômes- là ont été élargis. Si on a seulement un mal de gorge, un nez congestionné, on devrait se faire dépister, et ce sans attendre», a insisté Mme Losier en entrevue sur les ondes de LCN. 

Dre Losier précise également que de nombreuses personnes ayant des symptômes ne se font pas dépister. «Quand il y a des symptômes, il a des chances non négligeables que ce soit la COVID.»

Les autorités insistent et demandent à la population au moindre signe d’apparition de virus. Une clinique de dépistage mobile s’est d’ailleurs déplacée jeudi au Quality Hotel de Saint-Jean-sur-Richelieu afin de rejoindre le plus de citoyens possible. 

Dans la même catégorie