/regional/troisrivieres/mauricie

La santé publique serre la vis dans les relais de motoneige

Il sera désormais interdit aux motoneigistes de manger à l'intérieur des relais de motoneige dans les zones rouges, a décrété la santé publique.

Depuis le début de la saison, ceux-ci pouvaient commander un repas à emporter dans les relais opérants un restaurant et aller le prendre dans la salle à manger, tant qu'ils respectaient les mesures sanitaires

La chose n'est plus possible. Les motoneigistes sont maintenant refoulés à l'extérieur pour manger. Ils ne sont admis à l'intérieur que pour commander, pour se réchauffer ou pour utiliser les installations sanitaires.

Les relais ne sont pas enchantés de ces changements. «Depuis que c'est ouvert, ç'a toujours bien fonctionné. Il y a surtout qu'on ne voit pas vraiment la logique entre entrer à l'intérieur sans repas et avec un repas», a fait remarquer Émile Sauvé du relais Ô Quai des Brasseurs de Bécancour. Celui-ci craint de devoir cesser d'accueillir des motoneigistes dès les prochaines heures.

Les relais de motoneige avaient dû investir en réaménagements pour se plier à la première cuvée de règles les concernant au début de la saison. «Je ne suppléerai pas la Santé publique, mais je pense que les gens avaient fait un travail important pour respecter les consignes», a noté Nadia Moreau, responsable du développement économique de la MRC Mékinac.

Pour s'ajuster aux changements, le relais la Station à Saint-Séverin a décidé d'ouvrir une salle à manger en plein air avec tables à pique-nique espacées, chaises, banc, foyer au bois, toilettes de chantier et de hauts amoncellements de neige pour couper le vent et créer un peu d'intimité.