/regional/montreal/montreal

Plus de 85 millions $ pour protéger les berges montréalaises

GEN-INONDATIONS

PHOTO d'archives, AGENCE QMI

Le gouvernement du Canada et la Ville de Montréal ont annoncé des investissements de plus de 85 millions $ pour protéger et sécuriser 10 km de berges dans cinq grands parcs urbains montréalais, notamment contre les inondations. 

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, la ministre fédérale de l’Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, et le leader du gouvernement à la Chambre ces Communes et lieutenant politique pour le Québec, Pablo Rodriguez, en ont fait l'annonce par visioconférence, lundi après-midi.

Le projet prévoit la plantation d'arbres et de végétaux dans les secteurs du parc-nature du Cap-Saint-Jacques et du Bois-de-l’Île-Bizard, du parc de l’Île-de-la-Visitation, du parc de la Promenade-Bellerive, du parc René-Lévesque et de l’ancien port de plaisance de Lachine.

Ces écosystèmes sont menacés par une érosion accélérée en raison des conditions météorologiques extrêmes. Les travaux qui débuteront dès cet été permettront de mieux gérer les impacts de l’érosion et de limiter les conséquences des inondations pour les riverains qui habitent dans des zones inondables.

«Le gouvernement du Canada aide Montréal à mieux gérer les risques d’inondation en protégeant 10 km de rives urbaines au cœur de la ville tout en améliorant l’accès aux espaces verts dont l’importance pour la santé physique et mentale a été mise en relief par la pandémie», a souligné la ministre fédérale de Catherine McKenna en visioconférence lundi après-midi.

«Les Montréalais ont redécouvert leurs parcs et leurs espaces verts ces derniers temps. On le sait parce qu’on le voit tous les jours. C’est pour ça qu’on trouve que l’annonce d’aujourd’hui est particulièrement importante», a laissé savoir Valérie Plante.

La Ville de Montréal contribue au projet à hauteur de 51,5 millions $ alors que le gouvernement fédéral investit plus de 34,3 millions $ dans ce projet par le biais du Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes (FAAC).

Parc riverain à Lachine

Rappelons que la Ville de Montréal a annoncé un investissement de 20 millions $ pour transformer le port de plaisance de Lachine en parc riverain en juillet dernier.

La présidente de l’Association des plaisanciers du Port de plaisance de Lachine (APPPL), Josée Côté, avait d'ailleurs déploré cette décision de l'administration Plante qui, selon elle, a été prise «sans préavis, ni consultation publique ni compromis».

Dans la même catégorie