/news/coronavirus

Premier décès d'un parlementaire siégeant au Congrès américain

Un élu républicain du Congrès américain, Ron Wright, est décédé à cause de la COVID-19, a annoncé son équipe lundi, devenant le premier membre siégeant au Capitole à succomber au virus. 

Âgé de 67 ans, l'élu du Texas à la Chambre des représentants est décédé dimanche. «Au cours des deux semaines précédentes, Ron et (son épouse, NDLR.) Susan avaient été hospitalisés» à Dallas «après avoir été contaminés par la COVID-19», précisent ses porte-parole dans un communiqué. 

Le Texan avait été soigné pour un cancer «au cours des dernières années», indiquent-ils. 

Le président Joe Biden, qui a fait de la lutte contre la pandémie l'axe central du début de son mandat, a déploré le décès de ce «combattant qui a lutté courageusement à la fois contre le cancer et la COVID-19». 

Les États-Unis «continuent de travailler sans relâche chaque jour pour vaincre (ces maladies, NDLR) en mémoire de tous ceux que nous avons perdus», a ajouté dans un communiqué le démocrate, dont le fils aîné Beau Biden avait été emporté par un cancer du cerveau en 2015. 

Le 21 janvier, Ron Wright avait annoncé qu'il avait été déclaré positif au coronavirus «après avoir été en contact avec un individu ayant le virus la semaine dernière». 

«Je ressens des symptômes légers, mais en général je vais bien et je vais continuer à travailler (...) depuis la maison cette semaine», avait-il ajouté dans un communiqué, en appelant à respecter les consignes de précaution données par les autorités sanitaires américaines pour lutter contre la propagation du virus. 

Ron Wright devient ainsi le premier des 535 élus siégeant au Congrès (435 à la Chambre et 100 au Sénat) à succomber à la maladie.

Un parlementaire élu en novembre à la Chambre, Luke Letlow, était décédé de la COVID-19 en décembre, soit avant de prendre ses fonctions début janvier. Élu en Louisiane, il avait 41 ans. 

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé au monde par la pandémie, avec plus de 460 000 morts.