/regional/saguenay

Ruée vers les restaurants au Saguenay

Les clients ne se sont pas fait prier pour être au rendez-vous dans les restaurants du Saguenay-Lac-Saint-Jean à la première journée de réouverture, lundi, réouverture réservée exclusivement pour les régions en zone orange.

«C'était beaucoup de réservations toute la semaine depuis le début de l'annonce, mardi dernier. Donc, mercredi, ça a commencé. Le livre de réservation s'est remplie», a expliqué la propriétaire du Resto Roberto à Chicoutimi, Patricia Delisle.

Au restaurant Le Trio de Chicoutimi-Nord, la propriétaire, Johanne Potvin, était ravie de revoir ses habitués après une fermeture qui avait commencé en novembre dernier. «Ça fait du bien de recommencer. Voir le monde, sortir un peu, voir les gens. C'était le temps après trois mois de fermeture. Ça fait du bien.»

Les nouvelles règles prévoient que les restaurateurs n'ont pas le choix : ils doivent vérifier l'identité des clients. «C'est un décret gouvernemental, a exprimé Patricia Delisle. C'est une exigence que nous avons de tenir le registre.»

«Les gens collaborent, a remarqué Johanne Potvin. Les gens vont signer le registre. Les gens sont contents. Les gens sont de bonne humeur de venir manger.»

La propriétaire du Coco Frutti de Place du Saguenay, Sophie Patry, est descendue de Laval pour voir à la réouverture. Avec ce registre et les pièces d’identité, elle a le sentiment d'avoir à jouer à la police.

«De refuser quelqu'un, de ne pas pouvoir le nourrir, ce n'est pas évident, a indiqué Mme Patry. On a vraiment l'impression d'être un peu les douanes de passeport.»

L'autre défi, c'est de retrouver son personnel après une si longue pause. «C'est sûr que nous avons eu des démissions en cours de route, a avoué Patricia Delisle. Et le recrutement est très difficile. On ne se le cachera pas surtout le personnel de cuisine. Ça fait quelques semaines que nous avons une annonce. Malheureusement, ça ne se présente pas.»

D’autres restaurants ont préféré se donner une autre semaine pour préparer leur retour.

C'est donc une reprise encourageante pour les restaurateurs qui en plus reçoivent déjà des réservations pour la St-Valentin.