/news/coronavirus

Une ville d'extrême droite décide de rouvrir des musées, sans accord du gouvernement

La Préfecture de Perpignan

image2roman - stock.adobe.com

Le maire d'extrême droite de Perpignan, ville du sud-ouest de la France, a annoncé lundi la réouverture de quatre musées municipaux, sans attendre une éventuelle annonce du gouvernement concernant ces lieux fermés depuis fin octobre pour lutter contre la pandémie.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: À Vienne, un test négatif exigé pour tout coup de ciseaux

«La culture est essentielle à la vie des Perpignanais comme de tous les Français, il est grand temps de rouvrir les lieux culturels, certains le disent, nous le faisons. On expérimente la réouverture des lieux culturels sur nos musées», a déclaré à l'AFP Louis Aliot du Rassemblement national (RN).

Plus tôt dans la journée, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait fait savoir que les musées et les monuments seraient les premiers à rouvrir, «quand nous aurons une décrue».

«Je comprends les gens qui me demandent des dates. Dès qu'il y a une possibilité, nous le faisons», avait-elle ajouté, sur BFM-TV. Une réunion de travail avec les professionnels du secteur était prévue lundi.

Le nombre de contaminations quotidiennes au COVID-19 reste en France sur un plateau élevé (entre 20 000 et 26 000 depuis janvier).

Le gouvernement a fait le choix de ne pas reconfiner le pays, et compte notamment sur le maintien d'un strict couvre-feu à partir de 18H00 sur l'ensemble du territoire pour que la situation reste sous contrôle. Néanmoins, la propagation des variants, notamment anglais, est suivie de très près et les spécialistes s'attendent à ce que ce dernier devienne majoritaire d'ici début mars en France.

La décision du maire de Perpignan survient au moment où la fronde des musées s'amplifie. Ces établissements font valoir qu'ils ont des espaces surveillés par des gardiens où les visiteurs se déplacent sans former d'attroupements susceptibles de devenir des clusters.

M. Aliot a d'ailleurs précisé que l'ouverture des quatre musées, à partir de mardi, se ferait «dans le respect des règles sanitaires nécessaires» et gratuitement pendant le 1er mois. Une jauge de 10 m2 par personne sera appliquée.

Si la préfecture (qui représente l'État) des Pyrénées-Orientales ne s'y oppose pas, le public pourra se rendre dans les musées Rigaud (beaux arts) avec une exposition sur les «Reines de France», la Casa Pairal (histoire de Perpignan et du Roussillon), le Musée Puig (médailles) et le Muséum d'histoire naturelle.

Dans la même catégorie